S'abonner 1 an à H+ Magazine

S'abonner 1 an H+ Magazine

V.I.N. le robot pour vignerons

Blog_Humanoides_VIN_Wall-Ye_robot_vigne_cover

C’est la Foire aux Vins en ce moment, ça tombe à pic pour vous parler du premier robot vigneron, le V.I.N, et en plus, il est français !

Un robot agricole français

V.I.N. est un robot conçu pour assister le vigneron pendant la période des vendanges et qui devrait remplacer les machines à vendanger traditionnelles et faciliter le travail des saisonniers qui cueillent à la main.

Ce petit robot a été pensé par Christophe Millot, informaticien de la société Wall-YE basée à Mâcon. Christophe Millot s’est d’abord fait remarquer en créant les premiers logiciels capables de lire informatiquement des plans cadastraux de vignobles. Ces plans permettent aux viticulteurs un gain de temps considérable grâce au positionnement GPS des parcelles par vue satellite, la saisie des données, l’historique de chaque parcelle, etc.

Blog_Humanoides_VIN_Wall-Ye_carte_GPS

Christophe Millot est allé encore plus loin en créant le robot V.I.N., un robot complètement autonome capable d’interpréter et d’agir en fonction des données collectées par les logiciels de cartographie. Equipé de six capteurs de vision et de deux bras, le robot est capable de parcourir les rangs de vignes, de reconnaître les formes puis de réaliser les tâches habituelles d’un vigneron : la taille, l’ébourgeonnage, la vendange, etc.

Blog_Humanoides_VIN_Wall-Ye_robot_vigne_profil2

Equipé d’un disque dur de 160Go il enregistre les données récoltées pour les analyser et les comparer afin de s’adapter aux particularités de chaque cep de vigne. Il fonctionne avec des panneaux solaires et il est entièrement recyclable grâce à sa coque en résine naturelle.

Un mécanisme de sécurité est intégré afin d’éviter les vols : équipé d’un gyroscope et d’un GPS, V.I.N. connaît à tout moment sa position et sa situation par rapport au sol. Dès qu’il est soulevé du sol, le disque dur s’auto-détruit et le robot le signale au vigneron.

Blog_Humanoides_VIN_Wall-Ye_robot_vigne_cep

Il aura fallu trois longues années à Christophe Millot et Guy Julien pour développer le robot V.I.N. “Le plus grand défi aura été d’arriver à faire comprendre aux caméras ce qu’elles voient et comment correctement l’interpréter” commente Guy Julien.

Le robot V.I.N de base coûtera aux alentours de 25 000 euros et sera en vente à partir de 2013. Il mesure 50 centimètres de hauteur et 60 cm de large et taille jusqu’à 600 ceps de vignes par jour. Des modèles sur mesure pourront être commandés en fonction des besoins de chaque vigneron.

L’arrivée de la robotique dans le milieu viti-vinicole inquiète certains professionnels qui craignent voir le travail lié au terroir peu à peu déshumaniser. Pour d’autres, l’arrivée des robots signifie un gain en productivité, la création d’emplois plus techniques et le maintien de la production industrielle en France, à Mâcon précisément.

Blog_Humanoides_VIN_Wall-Ye_robot_vigne_profil


Laisser un commentaire

  1. Fernand14

    Il faudrait arrêter de faire de la publicité à un robot qui rappelle trop les avions renifleurs. Ce projet est séduisant sur le papier mais son inventeur est incapable de le faire fonctionner, et toutes ses démonstrations sur le terrain ont été pitoyables. Depuis les années 80, il y a eu plusieurs thèses, des projets scientifiques dans différents pays,... et ce n'est pas un bricoleur du Dimanche qui peut réussir là où de bonnes équipes de chercheurs se sont cassées les dents. Mais il faut reconnaitre que ce bricoleur est très fort en com'. Ceci dit, la bulle "V.I.N. va bien finir par se dégonfler mais en attendant elle aura fait du mal à d'autres projets beaucoup plus sérieux