S'abonner 1 an à H+ Magazine

S'abonner 1 an H+ Magazine

Une base lunaire imprimée en 3D

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_cover

Construire un jour une base sur la Lune en utilisant du sable lunaire et une imprimante 3D. Un projet fort ambitieux qui en fera rêver plus d’un. Un groupe d’étude de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) se pose sérieusement la question. Avec le soutien d’une équipe d’architectes britanniques de l’agence Foster + Partners, la faisabilité de ce projet va prochainement être testée.

L’équipe espère, qu’en compactant du matériau lunaire, une imprimante 3D sera capable de construire en une semaine un dôme abritant un habitat gonflable. Etant donné que transporter des matériaux de construction sur la Lune serait extrêmement coûteux, les imprimer directement là-bas s’avérerait être la solution parfaite. Il n’y aurait plus qu’à envoyer l’imprimante 3D sur la Lune. Chose qu’on sait faire !

Ce projet couplé au projet Meteron de la NASA… et bientôt les robots peupleront l’espace !

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_pic1

La Lune, contrairement à la Terre, n’a pas d’atmosphère. Elle est exposée à toutes sortes de radiations issues du Soleil et de la Voie Lactée, ainsi qu’aux micro-météorités qui viennent percuter en permanence son sol. Le principal obstacle à la réalisation d’un habitat sur la Lune réside donc dans la protection de cette structure. L’équipe a donc réfléchi à bâtir un mur de roche lunaire tout autour de la base, afin de protéger les astronautes.

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_pic5

Foster + Partners ont fait des maquettes de ce que à quoi pourrait ressembler une base imprimée en 3D. A l’aide de la D-Shape fabriquée par la marque Monolite UK Ltd, ils ont construit des murs faits d’alvéoles, à la fois légers et résistants. La D-Shape fait 6 m de long et produit des morceaux de mur pesant jusqu’à 1,5 tonne à raison de 2 mètres imprimés par heure. Selon Monolite, cette vitesse pourrait être augmentée à 3,5 mètres par heure, afin de construire un bâtiment entier en une semaine.

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_pic4

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_pic3

Comme pour les imprimantes 3D classiques, l’impression se fait par empilement de couches. L’équipe de Monolite a utilisé un mélange de sable imitant le régolithe et d’oxyde de magnésium. Puis à l’aide d’un sel ligand, la structure imprimée devient rigide. L’équipe va prochainement tester une roche volcanique venue d’Italie qui serait à 99,8% semblable aux roches que l’on trouve sur la Lune.

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_pic6

L’équipe devra ensuite s’assurer que l’impression 3D fonctionne correctement dans un environnement subissant des grands écarts de température, comme il en existe sur la Lune entre le jour et la nuit.

Ce projet futuriste a été sélectionné parmi une cinquantaine de projets dans le cadre du Programme d’études générales General Studies Program de l’ESA. L’équipe dispose de deux ans pour prouver la faisabilité de son projet.

Blog_Humanoides_fr_imprimante_3D_base_lunaire_ESA_pic2


Laisser un commentaire