3D Cocooner : L’imprimante 3D qui tisse sa toile comme une chenille

3dcocoonerfesto

Le laboratoire Festo’s Bionic Learning Network récidive. Ce réseau unissant l’entreprise allemande Festo et des universités a fait du biomimétisme sa marque de fabrique. Pour sa toute nouvelle imprimante 3D, le FBLN est allé puiser dans les super-pouvoirs de l’araignée et de la chenille.

Après le Kangourou (BionicKangaroo), l’oiseau (SmartBird) et les fourmis (BionicANTS), c’est au tour de la chenille d’inspirer les concepteurs de Festo. Au bond du kangourou, aux ailes des papillons et à la puissance des fourmis, la chenille répond par la robustesse de sa toile. La 3D Cocooner est un système d’impression 3D qui tisse des toiles robustes à partir d’un fil en fibre de verre. Enrobé d’une résine, le fil souple durcit à sa sortie grâce à une lampe UV. La finesse du fil (2 mm) combinée à la précision du robot donne des pièces étonnamment sophistiquées. Montée sur un tripod EXPT-45 de Festo, l’imprimante possède ainsi une mobilité dans l’espace assouplie tout en demeurant pointilleuse. Cette technique est d’autant plus pratique qu’elle ne s’appuie pas sur une impression par couches, et donc plus longue. Actuellement, elle peut imprimer des objets dans un espace de 450 x 300 x 600 mm à une vitesse de 10 mm par seconde.

Le laboratoire a ainsi développé de nombreux robots inspirés de la nature :

Les papillons ultra-légers et coordonnés eMotionButterflies.

Les Bionic Kangaroos capables de redéployer l’énergie captée à chaque atterrissage.

La pince de préhension tout en un FlexShapeGripper inspirée du caméléon.

Le travail d’équipe et l’ingéniosité des fourmis BionicAnts.

Crédits Photos et Vidéo : Festo


Laisser un commentaire