5 questions à… Mathworks

H+ : Qui êtes-vous / quel est votre rôle et que fait votre société ?

Mathworks : Nous sommes Cynthia Cudicini, responsable d’une équipe d’ingénieurs d’application spécialisés en modélisation système, simulation et génération de code embarqué et Valerie Leung, ingénieur d’application, spécialisée dans les domaines de la vision par ordinateur et de la robotique.

MathWorks est le leader du développement de logiciels de calcul mathématique. MATLAB, langage pour le calcul scientifique, est un environnement de programmation pour le développement d’algorithmes, l’analyse des données, leur visualisation et le calcul numérique. Simulink est un environnement graphique de simulation et de conception par modélisation destiné aux systèmes dynamiques et embarqués multi-domaines. Les ingénieurs et les scientifiques utilisent ces familles de produits pour la recherche, l’innovation et le développement dans de nombreux secteurs, dont l’automobile, l’aérospatial, l’électronique, la finance, la biotechnologie et l’industrie pharmaceutique. Les produits MathWorks constituent également des outils essentiels pour l’enseignement et la recherche dans les universités et les établissements d’enseignement du monde entier. Fondée en 1984, la société MathWorks emploie plus de 3 000 personnes dans 15 pays. Son siège est implanté à Natick (Massachusetts) aux États-Unis.

 

Mathworks à Innorobo

 

H+ : Quel(le) robot / solution robotique poussez-vous en particulier sur INNOROBO 2015 

Mathworks : MathWorks organise la seconde édition de sa compétition de programmation robotique « Mission On Mars Robot Challenge », avec une finale sur le salon Innorobo. L’objectif de cette compétition n’est pas de construire un robot : le Rover, imprimé en 3D et composé de cartes Arduino & Raspberry Pi, est en effet fourni aux équipes composées d’étudiants mais aussi de chercheurs et d’ingénieurs du monde industriel. Le but est d’optimiser les algorithmes MATLAB et Simulink utilisés par le Rover pour réaliser la mission d’exploration rapide et intelligente de la planète Mars, en détectant de façon autonome l’emplacement des sites à visiter et en évitant des obstacles.

MathWorks organise également un atelier où nous présenterons un aperçu de MATLAB et Simulink, du développement d’algorithmes jusqu’à la génération de code pour des applications robotiques. Nous mettrons l’accent sur la Robotics System Toolbox, sortie en mars 2015 avec la release R2015a, qui fournit des algorithmes prêt-à-l’emploi comme la planification et le suivi de trajectoire, ainsi que de l’interfaçage de MATLAB et Simulink avec ROS, le Robot Operating System. Cela vous permet de vous connecter, depuis MATLAB et Simulink, aux robots et aux simulateurs compatibles ROS. Nous montrerons également nos fonctionnalités de la vision par ordinateur (y compris la détection, la reconnaissance et la vision 3D); ainsi que la génération de code pour des systèmes embarqués.

 

Les rover de MathWorks

 

H+ : Quels sont les défis à venir pour votre société dans les prochain(es) mois/années ?

Mathworks : Notre défi est d’engager avec les principaux acteurs de la robotique afin d’identifier leur besoin et ajuster au mieux notre solution pour leur offrir une suite d’outil complète pour la mise au point des algorithmes, l’interfaçage et la programmation du robot.

Par ailleurs, MathWorks poursuit ses efforts pour offrir toujours plus d’outils et solutions pour que ses utilisateurs puissent à la fois enseigner et apprendre la robotique, construire des robots, et développer des applications sur des robots existants. De plus, MathWorks s’engage pour l’intégration de ses produits avec les plateformes matérielles à bas coût, telles que Raspberry Pi, Arduino, ARM, et Lego. MathWorks soutient les étudiants engagés dans des compétitions de robotique telles que RoboCup et BEST Robotics en fournissant logiciels et support technique. MathWorks sponsorise également des conférences internationales sur la robotique telles qu’ICRA, IROS et Innorobo pour faciliter la compréhension et la collaboration entre chercheurs et experts mondiaux sur les prochains grands défis et opportunités dans le domaine de la robotique et des systèmes autonomes.

 

Le rover pour le concours de MathWorks

 

H+ : L’expérience utilisateur est la quête ultime de tout constructeur de robots. Que mettez-vous en œuvre pour l’améliorer ?

Mathworks : N’étant pas constructeur de robot, MathWorks concentre plutôt son offre sur la mise à disposition d’outil de programmation haut-niveau pour une mise au point plus rapide et efficace d’applications robotiques.

Par exemple, notre produit Robotics System Toolbox™ apporte un ensemble d’algorithmes et d’interfaces matérielles pour le développement d’applications robotiques mobiles autonomes. Vous y trouverez des algorithmes de cartographie, planification et suivi de trajectoires pour des robots à entraînement différentiel. Vous pourrez également concevoir et prototyper des applications de contrôle moteur ou de vision par ordinateur, comme par exemple des algorithmes de détection de visages, les intégrer avec les algorithmes de la Robotics System Toolbox, en générer du C++ et les déployer sur un robot humanoïde fonctionnant avec ROS.

 

Le stand de MathWorks à Innorobo

 

H+ : Quelle est la dernière technologie ou découverte ou startup qui vous a le plus marqué cette année ?

Mathworks : La société « DJI » basée en Chine qui fabrique des drones. Cette société a débuté en 2006 en tant que start-up. Aujourd’hui, elle est le leader mondial du secteur de drones de loisirs, et elle est évaluée à environ 10 milliards de dollars. Leur présence à la conférence ICRA le mois dernier a suscité beaucoup d’intérêt auprès des participants.

 

L'arène du concours de MathWorks à Innorobo


Laisser un commentaire