Amazon rêve d’une ruche géante pour ses drones de livraison

Amazon a déposé le 22 juin un brevet pour un « centre d’opération à multiples niveaux pour véhicules aériens sans pilote ».

Voici quelques temps déjà que nous savons qu’Amazon développe un programme de livraison par drones. Mais encore faut-il que les drones puissent aller chercher les colis… Et comme un entrepôt classique est inadapté à ce type de livraisons, Amazon vient de soumettre une idée quelque peu révolutionnaire : construire d’immenses ruches pour ses drones de livraison et ce dans les centre-villes !

amazon-drone-ruche-1

Cette information confirme l’idée qu’Amazon reste déterminé à faire de son service intitulé « Prima Air » une réalité. Bien que les tests soient en cours à Cambridge, en Angleterre, un brevet récent publié aux États-Unis montre comment Amazon envisage le travail de ses drones dans un contexte urbain. Le brevet démontre assez bien ce à quoi pourrait ressembler à terme l’infrastructure imaginée. Et il s’agit bien d’une ruche. Gigantesque.

Comme le prouvent les visuels ci-contre, les centres fonctionneront comme une sorte de colonie d’insectes. Un système multi-niveaux permettra un flux constant de drones entrants et sortants. « En localisant les centres d’exécution dans les villes, les articles peuvent être livrés plus rapidement à la population croissante de personnes vivant dans les villes, ainsi qu’à la grande population de personnes qui travaillent dans les villes », affirme-t-on du côté de la firme américaine.

amazon-drone-ruche-2

De plus, ces centres à plusieurs étages peuvent être construits sur la hauteur et donc dans des zones densément peuplées. Ce qui représente un atout considérable, contrairement aux entrepôts actuels construits là où il y a généralement de la place, c’est-à-dire en périphérie des villes. Ce qui permettra, en outre, aux drones, de circuler assez haut et ainsi ne pas perturber le trafic routier.

Ainsi, ce concept de récolte pourrait résoudre deux problèmes liés à la livraison potentielle par drone dans les zones urbaines. Le premier étant le temps de vol. Le système multi-niveaux signifie que les drones d’Amazon pourraient, en théorie, partir d’un emplacement relativement central dans une ville et disposer d’une gamme de livraison couvrant les zones les plus peuplées. Deuxièmement, le concept de ruche est une réponse à la réflexion autour des infrastructures nécessaires à développer pour accueillir les drones de livraison.

Le site pourrait inclure un robot de transport interne, responsable du tri et de la préparation des lancements et des drones entrants, ainsi qu’un amortisseur d’impact pour capturer les drones ayant une faible puissance ou une panne mécanique.

Enfin, Amazon dispose également d’une solution pour éviter le bruit d’essaim que produisent les drones en vol. Il s’agit d’un design de rotors qui devrait permettre aux drones de voler plus silencieusement. Pour l’heure, tout cela est à conjuguer au conditionnel. Affaire à suivre.


Laisser un commentaire

  1. Ipecac

    Effectivement ça va désintegrer des millions d'emploi , mais c'est le coût du progrès technique

    Je pense qu'il faut être optimiste , ça va détruire des emplois mais en créer d'autres , comme ça a été le cas dans les usines avec l'arrivée des machines
    Et de toute façon , comment stopper le progrès technique , et ces mastodontes de la technologie dont les innovations avancent toujours de façon exponentielles?

    Comme tu dis je pense que l'eventualité d'un système économique different n'est pas à laisser de coté

  2. MTT

    Bientôt on favorisera l'achat dans des entreprises qui font travailler les gens, car je n'ai rien contre le progrès, mais çà plus les robots plus les imprimantes 3d dans tous les secteurs, forcément il y a un énorme problème qui pointe le bout de son nez !

    Car au final çà va remplacer tous les emplois manuels et/ou ceux demandant peu de qualifications, et c'est au moins 60% des emplois sur cette planète, rien que dans le bâtiment...

    Personne ne fait de recherche sur l'impact à venir, aucunes études, rien de rien !

    Pas d'emploi, pas de travail, pas d'argent pour consommer...

    Ou alors le monde ne vivra plus sous le système économique actuel, ce qui est du reste possible....