Anki veut faire d’iOS une plateforme pour la robotique

Les 24h du Mans se sont déroulées ce week-end. L’occasion de vous parler de ces mini voitures de course robotisées qui ont fait sensation lors du dernier Apple WWDC (Worldwide Developers Conference) qui a eu lieu la semaine dernière. Anki est une jeune société américaine qui n’a pas de soucis à se faire puisque c’est Tim Cook (PDG d’Apple) en personne, qui les a propulsés sur le devant de la scène.

Un jeu vidéo s’immisce dans la Real Time Life

Au premier abord on pourrait croire qu’Anki Drive est une simple application iOS pour diriger à distance des petites voitures robotisées. Tim Cook le présente plutôt comme ça : « Anki utilise des appareils sous iOS et la plate-forme iOS pour apporter de l’intelligence artificielle et de la robotique dans notre vie quotidienne. »

humanoides_fr_anki-drive_apple

Voilà, c’est dit. Anki Drive se décrit comme étant une plateforme pour la robotique ludique basée sur le système iOS d’Apple. Le projet remonte à plus de cinq ans, quand Boris Sofman, aujourd’hui patron et fondateur d’Anki, était encore étudiant à l’Université de Carnegie Mellon et n’avait qu’une seule idée en tête : révolutionner la robotique grand public.

humanoides_fr_anki-drive_voiture

Anki Drive se compose de trois parties. Tout d’abord le tapis de jeu, qui est un circuit de voiture imprimé. Il contient tout un tas de marqueurs optiques qui transmettent la position et vitesse exactes à chaque voiture. Puis, les petite voitures autonomes à traction arrière, qui possèdent une caméra miniature pointant vers le bas, un capteur Bluetooth, un microcontrôleur 50MHz, une LED et une batterie rechargeable. Un concentré de technologies dans moins de 10 cm. Enfin, l’app Anki Drive, compatible iPhone ou iPod touch, qui est l’IA du jeu. Elle traduit physiquement ce qui se passe sur l’écran de l’appareil iOS. Elle peut également servir à piloter la voiture quand on passe en mode manuel.

humanoides_fr_anki-drive_circuit

Un circuit Scalextric amélioré

A l’aide de la caméra, chaque voiture scanne en temps réel l’information encodée sur le tapis de course – position et vitesse essentiellement -. Elles roulent de manière autonome et s’adaptent aux informations transmises par l’application iOS. Les bolides les traitent jusqu’à cinq cents fois par seconde (équivalent à la fréquence du microprocesseur). Elles règlent leurs trajectoires en fonction de la course qu’est en train de réaliser le joueur sur son écran de téléphone. Roulez tranquille, c’est iOS qui s’occupe de tout !

L’idée du constructeur est d’amener le virtuel dans le réel en donnant vie aux jeux-vidéos. Regardez la présentation et vous comprendrez le concept :

La start-up Anki espère que le produit sera prêt pour cet été pour une prix aux alentours de 200 $. L’application Anki Drive est déjà disponible en téléchargement sur l’App Store (gratuitement). Anki espère pouvoir donner plus d’informations dans les semaines à venir.

A la façon de la boule robotisée Sphero, ce sont les applications développées autour de la plateforme Anki qui en feront tout l’intérêt. Nous attendons donc de voir ce qu’ils nous préparent car ce serait dommage qu’ils s’en tiennent juste à une course entre voitures robots.


Laisser un commentaire