Apple veut commercialiser sa première voiture électrique d’ici 2019

Apple veut commercialiser sa première voiture électrique d'ici 2019

Bien que l’entreprise n’ait pas encore commenté l’information, la plupart des experts s’accordent à dire qu’Apple Inc. désire entrer sur le marché de l’automobile le plus rapidement possible. Son projet Titan, qui a pour but de développer la première voiture électrique du groupe, est censé être achevé d’ici 2019. Le programme, qualifié par l’entreprise de « projet engagé » devrait voir son nombre de participants tripler sous peu.

Après un an passé à définir la viabilité du projet, l’opération Titan a reçu l’autorisation de tripler son effectif, l’équipe actuelle comptant déjà 600 personnes, selon des sources proches du projet. Si Apple a déjà engagé plusieurs experts en véhicules autonomes, il semblerait que le premier véhicule n’ait pour objectif d’être entièrement autonome, cette fonction appartenant au plan de développement sur le long terme. L’entreprise bénéficie toutefois d’un avantage considérable grâce à son expertise dans des domaines comme les batteries, les capteurs ou en intégration hardware-software.

Quelques questions sont encore floues, comme par exemple celle de la production. Il n’a pas encore été confirmé si Apple désire conclure un partenariat de production comme l’entreprise l’a fait pour les iPhone et les iPad avec le fabricant taïwanais Hon Hai, plus connu sous le nom de Foxconn. De plus, en raison du manque d’expérience du groupe, le développement d’un véhicule inclut plusieurs séries de tests, une fois que les designs et prototypes seront réalisés, afin qu’Apple puisse lever les obstacles réglementaires. Toutefois, si la date annoncé est considérée comme la date cible d’expédition, dans le langage d’Apple, cela peut signifier que 2019 pourrait simplement être la date à laquelle les ingénieurs de l’entreprise s’accorderont sur les caractéristiques principales du produit.

Un design éventuel de la voiture d'Apple

Apple a débauché depuis quelques mois plusieurs vétérans de l’industrie automobile ainsi que des experts en batteries ou en vision par ordinateur. De plus, des sources au sein de l’entreprise ont confirmé que des employés ont été réassignés au projet Titan, comme cela avait été le cas pour l’Apple Watch. Parmi eux, l’un des premiers employés à avoir rejoint le projet, D.J. Novotney est le vice président de la gestion du programme. Il est responsable d’une équipe grandissante de managers chargés de coordonner les activités entre les différentes équipes.

En mai, Apple a déjà montré un intérêt pour la GoMentum Station, une ancienne zone de test militaire de la US Navy, qui a été retransformée en zone de test pour véhicules autonomes ou connectés. L’entreprise aurait déjà négocié des autorisations pour obtenir des plages horaires de test. De plus, des mises à jour sur LinkedIn, le réseau social professionnel, ont montré que le projet n’est pas une simple supposition, puisqu’Apple a par exemple recruté un ingénieur spécialisé dans les châssis automobiles.


Laisser un commentaire