L’AR.Drone 2.0 fait le plein de nouveautés

De retour du Bourget, nous avons beaucoup de nouveautés à vous présenter chez nos amis de Parrot. Notamment une boîte noire et des commandes de vol automatisées…

Pour la première fois, le constructeur français du célèbre drone vendu à plus de 500.000 exemplaires dans le monde, était présent sur la partie statique du salon international du Bourget, entre le 17 et le 23 juin.

humanoides_fr_parrot_ar_drone_bourget_3

L’équipe partageait le stand avec les deux start-ups suisses dans lesquelles Parrot a investi l’an dernier, SenseFly et Pix4d. Nous remercions Anicia et Michel pour leur accueil.

Parrot a profité du salon du Bourget pour montrer au monde de l’aéronautique qu’un drone à 300 euros peut faire beaucoup de choses et pour annoncer des nouveautés, et non des moindres !

humanoides_fr_parrot_ar_drone_bourget_4

Pour mieux se localiser, un module GPS

Le Flight recorder GPS est une extension GPS qui permet la géolocalisation de l’AR.Drone 2.0 où qu’il soit. Équipé de ce module vendu 100 euros sur l’eshop de Parrot, l’engin pourra enregistrer les données de localisation de ses vols. Une sorte de boîte noire, qui est capable de stocker plus de 350 paramètres de vol.

humanoides_fr_parrot_gps_recorder

En outre, cet enregistreur GPS permet de choisir sur la carte son point de destination, enregistrer les vidéos grâce à sa mémoire Flash de 4Go intégrée et revoir ses vols modélisés en 3D sur la carte de l’AR.Drone Academy.

humanoides_fr_parrot_flight_recorder

Deux nouveaux modes de pilotage

Grâce à ce module, l’AR.Drone dispose du mode de pilotage ‘Click & Go‘. En choisissant la destination sur la carte et en réglant l’altitude et la vitesse de croisière de l’appareil, l’utilisateur pourra d’un simple clic, envoyer son drone là où il le souhaite (dans la limite de la connexion Wi-Fi avec l’appareil de pilotage).

Une nouvelle fonction très pratique est le Retour Maison, ou la fonction qui permet de faire revenir l’AR.Drone automatiquement à son point de décollage. Avec ses coordonnées GPS enregistrées à chaque instant, l’appareil est capable de se positionner dans l’espace de manière très précise (+/- 2m).

Un mode réalisateur

L’app AR.FreeFlight2.4 s’enrichit avec la nouvelle option Director Mode (disponible à 3,49 € uniquement sur l’AppStore pour le moment), accessible à partir du menu principal d’AR.FreeFlight. Ce mode réalisateur permet d’activer des paramètres spéciaux de l’AR.Drone 2.0, offrant une meilleure stabilisation au cours des vols ainsi qu’un système de préproduction et de post-production permettant de retoucher les vidéos.

L’AR.Drone 2.0 peut alors effectuer des mouvements préprogrammés automatique tels qu’un travelling, une vue panoramique, et bien d’autres. On peut ajuster la vitesse des mouvements en temps réel et régler les paramètres de la caméra (luminosité, exposition, balance des blancs,…)

Avec un film très bien fichu :

50% d’autonomie en plus

Parrot propose (enfin!) une batterie qui tient un peu plus la route dirons-nous. On passe d’une autonomie de 12 minutes à 18 minutes. La nouvelle batterie au Lithium-Polymère haute densité (vendue en option à 49€) permettra de passer 50% de temps supplémentaire dans les airs. Sa capacité est de 1500 mAh.

De quoi ravir une partie du demi-million de possesseurs de la bête, et donner envie à ceux qui sont encore sur la première version du drone sortie en 2010. Pour ceux qui aiment les objets uniques, Parrot propose une série limitée du AR.Drone 2.0 livré avec deux nouvelles batteries LiPo et des hélices déclinées en 3 couleurs (rouge, turquoise ou orange).

humanoides_fr_parrot_ar_drone_bourget_2


Laisser un commentaire