L’armée américaine développe des drones saboteurs

L'armée américaine développe des drones saboteurs

Les Etats-Unis ont une longueur d’avance dans le domaine de la guerre. Le budget de l’armée américaine est le plus important du monde et cela se ressent dans leurs équipements. C’est l’une des raisons pour lesquelles la DARPA, l’agence de recherche en technologies militaires américaines, a développé un escadron de drones saboteurs à bas coût.

Les drones sont baptisés Gremlin, une référence à ces créatures fantastiques présentes dans les légendes urbaines depuis la deuxième guerre mondiale dont on prétend qu’elles aiment saboter les appareils volants. Le programme a pour objectif de développer des drones pouvant se rendre seuls dans la zone où l’opération est à effectuer et récupérables en vol par un avion de transport C-130. Après 24 heures de préparation, les drones devraient être réutilisables.

L’agence cherche à créer un système de drones plus intelligent qu’un missile mais moins cher qu’un jet, réutilisable une vingtaine de fois. Selon Dan Pratt, le responsable du programme à la DARPA, « nous ne jetterions pas le fuselage entier, le moteur, l’avionique ou la charge utile comme c’est le cas avec les missiles, mais nous n’aurions pas non plus à assumer les coûts de maintenance ou opérationnels des systèmes réutilisables actuels, qui sont prévus pour rester en service pendant des décennies. »

Un C130 Hercules pour larguer les drones

Pour Dan Pratt, « la capacité d’envoyer un large nombre de petits systèmes aériens sans pilotes possédant la capacité de se coordonner donnera aux forces américaines une flexibilité opérationnelle à un coût bien plus réduit que celui actuel avec les plateformes tout-en-un, en particulier si on peut récupérer ces systèmes sans pilote en vol pour les réutiliser. Toutefois, jusqu’à présent, la technologie pour lancer un escadron de systèmes bas coût et réutilisable sur des longues distances et les récupérer en plein vol est toujours hors de portée. »

La DARPA a lancé un appel un appel d’offres global sur les techniques de lancement et de récupération, des concepts d’intégration d’équipement et d’aéronefs, des design de fuselage bas-coûts non durables ou encore des commandes numériques de vol de précision. Les participants doivent s’inscrire auprès des bureaux de la DARPA à Arlington en Virginie le 24 septembre.


Laisser un commentaire