Roomba 980 : il voit, il cartographie, il aspire comme jamais

Les aspirateurs d'iRobot peuvent maintenant voir

iRobot a présenté hier son nouvel aspirateur autonome, le Romba 980, capable de se glisser partout et possédant beaucoup des nouvelles fonctions que le grand public attendait : communication wifi, contrôle à distance grâce à une application smartphone et surtout, un système de vision à localisation et cartographie simultanées (SLAM) qui permet au robot de nettoyer de plus grands espaces en se déplaçant en lignes droites.

Selon Colin Angle, PDG et co-fondateur d’iRobot, le Roomba 980 est « le robot le plus important d’iRobot depuis le lancement du premier Roomba. Toujours rond, toujours nettoyant, mais c’est un robot complètement différent. » Le premier argument dans ce sens est certainement la présence de capteurs. Ceux-ci devraient permettre à l’appareil d’aspirer en effectuant des lignes droites et non plus en zigzaguant comme il le faisait jusqu’à présent.

La fonctionnalité de connexion wifi fait également entrer l’aspirateur autonome dans la catégorie des objets connectés qui facilitent la vie des utilisateurs. Grâce à l’application iRobot HOME, disponible pour iPhone ou Android, il est possible d’établir un programme de nettoyage pour le robot, plus facilement qu’auparavant puisque l’application permet de ne plus avoir à utiliser les boutons sur le haut de l’appareil. Une étude a permis à la marque de prendre conscience que les utilisateurs trouvaient ce système trop compliqué. De plus, l’application fournit des informations sur le robot comme son niveau de charge, et il est possible de planifier certaines actions comme le nombre de passages à effectuer ou bien quoi faire lorsque le sac est plein.

Roomba 980 le premier aspirateur voyant

Le Roomba 980 est équipé d’une caméra à l’avant, tournée à 45° vers le ciel. Cette caméra prend des photos en permanence pour y détecter des modèles distinctifs de pixels et créer une carte de l’endroit où il se trouve. En se déplaçant, le robot continue à prendre des photos pour tenter de repérer ces mêmes modèles distinctifs depuis son nouvel emplacement. Ceci lui permet d’établir des relations entre les différents éléments de son environnement. Grâce à des capteurs situés sous l’appareil, le Roomba peut utiliser l’odométrie pour estimer son déplacement et donc sa position approximative, qu’il pourra affiner grâce à son système de cartographie. Pour Chris Jones, directeur du développement de technologies stratégiques à iRobot, « la capacité de se localiser soi-même dans son environnement est une capacité fondamentale. On peut maintenant imaginer le jour où un robot pourra percevoir et comprendre les objets de son environnement, ça c’est un canapé, ça c’est mon four, ce genre de choses. »

L’avantage de ces nouvelles fonctions est de permettre au Roomba de savoir précisément où il se trouve. Ceci paraît être peu, toutefois pour un aspirateur autonome cela signifie qu’il peut, lorsque sa batterie est faible, retourner à son chargeur puis reprendre le travail exactement là où il l’avait laissé. De plus, son système de cartographie lui permet d’optimiser son mode de fonctionnement, notamment par rapport aux trajectoires qu’il adopte. La batterie possède une autonomie de deux heures. Cependant, là où l’ancienne méthode de nettoyage des robots, plus aléatoire permettait généralement trois passages sur un même endroit, le nouveau Roomba lui n’en permet que deux, ce qui pourrait signifier une qualité de nettoyage un peu moindre, notamment sur des tapis ou de la moquette. Afin de résoudre ce problème, les ingénieurs d’iRobot ont donc ajouté une « fonction d’augmentation automatique de la puissance du moteur sur les tapis et la moquette ».

iRobot a également installé un système de géofencing pour empêcher l’aspirateur de passer à certains endroits. Cela permet par exemple de sécuriser une gamelle de nourriture pour chat, tandis que celui-ci pourra, comme cela a été confirmé par iRobot, continuer à chevaucher l’aspirateur robot.

Le Roomba 980 est annoncé à 899 $ (environ 790 €), soit 170 € de plus que le dernier modèle.

Un aspirateur cartographe


Laisser un commentaire