Au Canada des patients testent un hôpital automatisé

Au Canada des patients testent un hôpital automatisé

Les patients qui entrent dans l’hôpital Humber River à Toronto au Canada, ne s’attendent pas forcément à tomber nez à nez avec un robot. Pourtant, cet établissement serait le premier dans le monde à tester la cohabitation entre robots, le personnel soignant et les patients.

Premier hôpital entièrement numérisé, le Humber River Hospital vient d’ouvrir ses portes ce mois-ci. Du service repas aux analyses de sang, de la logistique à l’administration des médicaments, tout est entièrement automatisé.

« Quand on est dans un bâtiment de 1,8 millions de pieds carrés (soit plus de 160 000 m²), et que l’on est amené à apporter du matériel à 13 étages différents, on doit commencer à réfléchir à une autre façon de le faire, plutôt que d’avoir du personnel qui pousse des chariots » a déclaré Barb Collins le Directeur du Humber River Hospital.

Robot de logistique Swisslog

Les robots mobiles Swisslog installés dans l’hôpital ont été conçus pour pousser ces chariots, monter et descendre en ascenseur, livrer au bon endroit les médicaments ou les fournitures de chambre. Une fois la livraison achevée, soit ils retournent à leur station de chargement, soit ils font des rondes dans les étages en attendant qu’un opérateur les assignent à une tâche.

Un bras robot Stäubli s’occupe des préparations médicamenteuses. Le médecin rentre dans un ordinateur l’ordonance et les dosages et c’est ensuite le robot qui s’occupe d’effectuer la préparation et la vérification selon l’historique du patient.

Robot Stäubli dans un hopital

Les traitements de chimiothérapie sont composés d’éléments toxiques pour l’homme. L’avantage d’un tel système où des robots se chargent de manipuler les principes actifs et les médicaments est de protéger le personnel humain et d’éviter tout accident lors d’une opération de dosage. Ainsi, on évite les chances de répandre du produit au sol et d’avoir à fermer une zone de l’hôpital pendant sa décontamination.

Dans la salle de radiologie, les robots se chargent également des analyses du patient. L’avantage du robot est de pouvoir faire des radios dans n’importe quel angle grâce à ses nombreux degrés de liberté, évitant ainsi au patient d’avoir à se contorsionner.

Evidemment, toutes les chambres de l’hôpital sont équipées avec des tablettes numériques depuis lesquelles chaque patient peut accéder à son dossier de santé en temps réel, commander de la nourriture, skyper avec un proche ou lire un livre.

Les 350 patients de l’ancien hôpital situé entre les rues Keele Street et Finch Avenue West ont été transférés le 18 octobre dans cet établissement flambant neuf qui était en construction depuis 2011.

Robot d'opération dans un hôpital

Images CTV news


Laisser un commentaire