Avec HyDrone, le chinois MMC lance le drone le plus endurant du marché

Hydrone 1800, le drone endurant de MMC

Le 10 avril, MicroMultiCopters Aero Technology (MMC) dévoilera le premier drone capable de voler sur une durée de trois heures.

« Pas de jouets, nous ne fabriquons que des drones professionnels » a martelé Zhihui Lu, CEO de MMC.

Fondée en 2008, l’entreprise basée dans la ville industrielle de Shenzhen, porte haut sa volonté de révolutionner les échanges commerciaux et l’industrie. A titre d’exemple, l’entreprise a lancé un projet de drone pouvant supporter une charge de 100kg (pour 18 rotors) et doté d’un canon à eau pour lutter contre les incendies. La majorité de ses drones sont destinés à la surveillance et l’exploration, l’agriculture de précision et l’installation de câbles électriques… La jeune firme ne procrastine pas. Trois ans après sa création, elle présentait son premier modèle, le T6. Dix ans plus tard, elle a déjà commercialisé une dizaine de produits, contre trois seulement pour son rival MicroDrones en 15 ans. Elle a signé de nombreux partenariats avec des chaînes de TV, de titres de presse ou des parcs naturels. Et en 2015, MMC poursuit sa conquête du marché international et établit même un site de R&D en Amérique du Nord.

Concurrencée en la matière par MicroDrones, dont l’un des produits pouvait tenir 75 minutes, MMC a répondu par son Phoenix A6 et ses 78 minutes d’autonomie. Un record dans le secteur des drones, mais qui n’est pas sans être battu dans les prochains jours. Le 10 avril, le HyDrone 1800 de MMC pulvérisera le record de longévité en passant à trois heures d’autonomie. Une capacité inédite qui va probablement redynamiser le marché et élargir le champs d’applications de ces engins volants, jusqu’ici limité par une autonomie relativement faible. De nouvelles missions pointues mais aussi du transport de marchandise. Avec une telle endurance, les drones pourront couvrir des distances beaucoup plus grandes et commencer à devenir très intéressants pour le transport et la livraison de marchandises en tout genre, notamment dans des zones difficilement accesssibles. D’autant plus qu’HyDrone sera opérationnel même en deçà de -20 C°.

La firme chinoise s’était fait notamment connaître pour avoir envoyer un drône survoler la zone industrielle dévastée de Tianjin, après l’explosion d’un entrepôt de produits toxiques en août 2015.


Laisser un commentaire

  1. David D

    Vous tirez des conclusions un peu hâtive à propos de ces systèmes car la portée du vecteur n'est pas liée à son endurance mais à la puissance d'émission de la station sol...... et même si la puissance est adaptée la légèreté du vecteur limite son plafond de vol et donc sa portée en LOS et donc les drones NE pourront PAS couvrir des distances beaucoup plus grandes (CQFD...)