Babolat RePlay : quand l’informatique et la data affinent votre tennis

La société lyonnaise pousse un peu plus loin la frontière du tout-quantifié avec son application Babolat Play qui mesure les moindres détails de vos matchs de tennis.

L’IoT, technologie de tous les possibles

Bienvenue dans le monde de l’internet des objets, plus communément appelé IoT pour Internet of Things. Ce petit monde en passe de devenir grand, voire gigantesque, est l’un des secteurs les plus prometteurs de l’informatique et des services de manière générale. Le dessein final ? Equiper le moindre objet, aussi insignifiant soit-il, de capteurs et d’une transmission de données sans fil. Le but ? Connecter tous les objets pour pouvoir non seulement mesurer des données précieuses, mais surtout en centraliser la gestion et le traitement. C’est dans l’internet des objets que de nombreux professionnels jettent leur dévolu. Qu’il s’agisse des météorologues indiens qui embrassent la technologie pour prévoir les moussons que de la serrure connectée pour ouvrir et fermer vos locaux à distance ou bien des agriculteurs aux petits soins de leurs plantations, la technologie, qui repose en réalité sur une multitude de technologies différentes, d’où l’ampleur de sa rupture, profitera à tous les domaines ou presque.

Car l’IoT ne fait pas cavalier seul. Personne ne voit d’intérêt à connecter une bouilloire électrique. A l’inverse, tout le monde le voit, l’intérêt, dans les applis de running, les podomètres et autres wearables axés sur la santé. Le caractère disruptif de l’internet des objets relève avant tout de son potentiel d’omniprésence. Pour qu’il ait du sens, il faut qu’un maximum d’objets soient connectés pour qu’ils interagissent les uns avec les autres. Mais ce n’est pas tout, si l’on veut comprendre, interpréter et profiter des données fournies par tous ces objets, encore faut-il développer tout un tas de logiciels et d’intelligences artificielles qui se chargeront de le faire en temps réel et en continu. C’est la mission que se sont assignés -entre autres- les géants du web Amazon et Google avec leurs hubs intelligents Amazon Echo et Google Home. Mais de nombreuses start-ups saisissent l’opportunité pour tirer leur part de ce marché en pleine structuration. Le français AI.Mergence s’apprête à commercialiser l’un des tous premiers robots de sécurité intelligents. C’est en accédant à divers objets de votre maison, comme l’alarme, les caméras, les portes et ainsi de suite, qu’il pourra s’assurer que tout va bien dans votre foyer. Sur un autre registre la plupart des robots de compagnie tels que Buddy ou Domgy, feront office de hub central pour tous vos objets connectés (lampes, appareils électro-ménagers, téléviseurs…) en même temps qu’un assistant personnel matérialisé. D’ailleurs, ils ne seront véritablement utiles que lorsqu’ils auront accès à tous ces objets, et cela passe nécessairement par la connectivité.

Comme toute révolution scientifique ou technologique, l’IoT est passé de la phase de questionnement perplexe à celle de remise en cause pour en arriver à celle de l’évidence. Aujourd’hui, les professionnels ne se demandent plus à quoi cela peut bien servir de connecter tous les objets, mais plutôt comment et quand en tirer le meilleur profit pour améliorer leurs services aux clients.

La raquette connectée de Babolat

Parmi ces projets qui pourraient directement être classés dans la case « inventions superflues » figure la raquette de tennis de l’entreprise lyonnaise. Mais à l’inverse de Drone-ovic, le drone pour s’entraîner au smashs, celle-ci semble beaucoup plus intéressante et complète.

A l’heure du tout-quantifié, qui n’a jamais rêvé d’avoir à portée de main toutes les statistiques de ses matchs dignes du circuit pro de tennis ? Grâce à l’IoT, vous n’aurez besoin que d’un smartphone et d’une raquette spéciale pour réaliser ce rêve. C’est l’idée de la nouvelle application Babolat RePlay, actuellement en beta. Elle succède au bracelet connecté Pop et à l’appli Play. RePlay avance une grande nouveauté : l’arrivée de la vidéo pour mieux analyser les séquences de jeu. Pourcentages de premières balles réussies, nombre d’aces, de coups droits gagnants, vitesse et effets de la balle … vous saurez absolument tout de votre tennis.

babolat-plat-raquette-connectee-2016-1

Et vous pourrez même dérouler les détails précis du match entier, point par point. Par exemple si vous avez fait une faute à 30-40 au cinquième jeu du quatrième set, il vous sera possible de revoir s’il s’agissait d’une faute directe, de revers ou de coup droit, d’un coup croisé ou frontal et pourquoi la balle a été faute (filet, couloirs).

babolat-plat-raquette-connectee-2016-2

Si les capteurs de mesures qui font fonctionner cette application existent depuis un bon moment, c’est leur accessibilité, leur miniaturisation, et la connectivité galopante qui ont permis de la démocratiser.

Le dispositif Babolat Play repose avant tout sur le logiciel informatique qui analyse la capture vidéo de vos matchs grâce à des algorithmes bien poncés. Il vous suffit de poser votre téléphone sur un banc et de vous filmer entrain de jouer pour que le logiciel analyse votre match dans les moindres détails, en recoupant la vidéo avec les précieuses données récoltées par les capteurs de la raquette.

Mais l’autre défi qu’a rencontré l’équipementier de tennis a été de munir une raquette de capteurs sans avoir d’incidences sur ses performances et sa maniabilité. Trois modèles ont ainsi été développés pour fonctionner de pair avec l’application: la pure aero, pure drive et la pure drive lite. Toutes ont été équipées de 4 instruments : un accéléromètre, un capteur à six axes, un gyroscope et un piézoélectrique qui transmettent leur données via Bluetooth. Leurs batteries ont une autonomie de six heures environ et peuvent être rechargées via cable USB. Comptez entre 299 et 399€.

caractéristiques de la raquette Babolota Play

Seul hic, pour le moment il faut compter 48 heures d’analyse après transfert de sa vidéo au service en ligne pour recevoir son analyse statistique. Dernière précision, pour utiliser l’appli sur Android, il est obligatoire de télécharger une autre application, Replay UP, qui permet de dépasser les capacités normales de stockage vidéo d’un téléphone android, limitées à 4go.


Laisser un commentaire