BAE Systems imagine le futur des drones et des imprimantes 3D

La convergence des technologies ça vous parle ? Pour les ingénieurs d’étude de la société de défense BAE Systems ça veut dire beaucoup. Ils se sont penché sur des concepts potentiellement réalisables d’ici 2040, avec des imprimantes 3D du futur capable de créer des petits drones sans pilote à utiliser dans divers domaines.

Les chercheurs se sont amusé à imaginer à quoi pourraient ressembler les technologies futures appliquées à l’aéronautique. Ils ont notamment évoqué l’idée d’une imprimantes 3D embarquée à bord d’un drone, capable d’imprimer dans les airs d’autres unités sans pilote à l’aide de robots assembleurs. Cette imprimante recevrait des instructions envoyées par un centre de commande, et fabriquerait un ou des drones en fonction des besoins sur le moment : des drones à voilure fixe ou tournante pour de la surveillance ou pour des missions de sauvetage.

Des-drones-de-sauvetage-imprimes-en-3D

Les drones seraient construits avec des circuits électroniques dissolvables pour permettre aux drones capturés par l’ennemi, de s’auto-détruire à distance. Les drones pourraient également atterir dans un endroit sécurisé, pour repartir en mission le moment venu.

Pour BAE Systems, ces drones pourraient former de véritables escadrons adaptables selon le type de mission, avec un aéronef leader, capable de faire face à n’importe quel type de scénario. Ce leader pourrait fabriquer rapidement des outils sans pilote d’appoint.

BAE-Systems-imagine-le-futur-des-drones-et-des-imprimantes-3D

Nick Colosimo, futurologue et directeur de l’ingénierie au centre de Warton (Lancashire) a déclaré : « Bien sûr, nous ne savons pas encore avec certitude quelles sortes de technologies seront utilisées dans l’aéronautique en 2040, mais c’est génial de pouvoir montrer au public des concepts auxquels pourraient aboutir les technologies actuelles si on les projette dans le futur.

BAE Systems place les drones comme l’une des quatre technologies du futur, qui seront amenés à embarqués sur les avions militaires et civiles d’ici 2040. D’autres projections futuristes ont été émises comme par exemple des pièces d’appareils qui peuvent se réparer en quelques minutes – projet baptisé The Survivor -ainsi qu’un nouveau type d’avion à longue endurance, qui se séparer en plusieurs petits aéronefs autonomes lorsqu’il atteint sa destination – projet baptisé The Transformer.

Ces technologies sont bien évidemment encore au stade de projet, mais BAE Systems, qui a investi 117 millions de livres en 2013 dans la recherche et le développement, est confiant par rapport à la probabilité que ces projets voient le jour dans un futur proche.


Laisser un commentaire