Bebop de Parrot : un petit nouveau sur le marché des drones

On ne l’arrête plus ! Après avoir dévoilé en septembre dernier un AR.Drone avec une plus grande autonomie et un GPS intégré, après avoir lancé au salon CES un quadricoptère miniature, le MiniDrone, Parrot a présenté aujourd’hui une caméra volante compatible avec l’Oculus Rift : le Bebop.

Parrot a présenté son nouveau Bebop aujourd’hui lors de l’ouverture du salon UVSI’s Unmanned Systems 2014 à Orlando (Floride). Le drone présente des fonctionnalités très intéressantes et surprenantes pour un aéronef d’une si petite taille.

bebop-de-parrot

La caractéristiques principale du quadrirotor Bebop réside dans sa caméra 14 megapixels équipée d’une lentille fish-eye grand angle. Cette caméra située sur le devant de l’appareil et isolée du châssis et des rotors, peut faire des prises de vue à 180 degrés. Mais pourquoi une si haute définition ? Pour faire à la fois office de stabilisateur numérique et de caméra panoramique.

Le drone utilise un accéléromètre 3 axes, un gyroscope 3 axes et un magnétomètre 3 axes qui lui permet de compenser les vibrations en profitant des pixels supplémentaires dont le capteur dispose. En émettant un flux vidéo de 1920 x 1080 pixels (soit environ 2 megapixels sur les 14 disponibles sur la caméra), l’image que reçoit le smartphone ou la tablette iOS ou Android est d’une netteté impressionnante.

Avec cette caméra haute définition, au lieu d’avoir à incliner le drone, l’utilisateur peut déplacer dans toutes les directions l’angle de l’image, simplement à partir de l’application dédiée.

Bebop mesure 28 x 32 x 3.6 cm et pèse moins de 400 grammes. Il embarque entre autres 4 antennes Wi-FI 2,4 / 5 GHz et un altimètre. La portée initiale du drone est de 300 mètres comme pour les autres modèles de Parrot.

parrot-appli-ios

L’autre grande nouveauté est la station de contrôle prévue par Parrot et vendue séparément : le Skycontroller. Elle est équipée de deux manettes, une dans chaque main, à la manière d’une radio RC classique. Le dock est surmonté d’une antenne Wi-Fi pour booster la portée du Bebop jusqu’à 2 kilomètres. L’utilisateur introduit dans le Skycontroller son téléphone ou sa tablette pour commencer à piloter l’appareil.

station-de-controle-du-bebop-skycontroller

Comme si cela ne suffisait pas, Parrot a voulu pousser le vol en immersion à son paroxysme. Pour cela il a rendu possible le contrôle du Bebop avec le casque pour la réalité augmentée Oculus Rift. Une fois sur sa tête, le pilote peut diriger la caméra panoramique du drone rien qu’avec les yeux.

bebop-drone-avec-oculus-rift

Ce petit bijou technologique ne pouvait pas avoir que des avantages… il pêche par son autonomie qui est de 12 minutes seulement ! Parrot n’a pas encore annoncé de prix pour le Bebop (ni pour le Skycontroller), mais la marque française vise clairement à concurrencer des drones pour les prises de vue comme le Phantom de la marque DJI. Pas de date de sortie officielle non plus. Allez, nous pouvons tabler sur un drone aux alentours de 500 € et une sortie pour cet été.

bebop-bientot-disponible


Laisser un commentaire

  1. Swat

    Bonjour fitoussi,

    La loi française dit que vous ne pouvez pas faire voler un drone à moins 30 mètres d'une personne si le drone est équipé d'une caméra.

    Oui vous pouvez filmer sur la plage ou bois si vous êtes seul.

  2. fitoussi

    Bonjour a vous tous je cherche achat de ce drone peux ton filmé sur toutes les plage
    Ou un bois cordialement a vous tous mr philippe fitoussi tel 0688654000

  3. Swat

    Très bonne évolution après l'AR drone 2 mais avec un problème de taille, encore une fois non traité par Parrot, c'est le retour au point de décollage ou passage automatique en atterrissage en cas de perte de signal wifi contrairement a Phantom.