Boeing modernise sa chaîne de production

Boeing is modernizing its production line

La robotique et les nouvelles technologies commencent à prendre une place de premier rang dans l’aéronautique. Alors qu’Easy Jet a annoncé sa volonté d’utiliser des drones pour l’entretien de ses appareils, c’est au tour de Boeing de rentrer de plein pied dans l’ère des robots.

L’entreprise a déclaré la semaine dernière vouloir optimiser la chaine de production du Boeing 777. Cette optimisation se concrétise par la mise en place de robots fixeurs. Ces robots sont chargés de percer les fuselages de l’avion et d’y placer les 50 000 fixations jusqu’ici installées à la main. Le robot se compose de deux bras robotisés à l’intérieur du fuselage et d’un troisième bras à l’extérieur. Le bras extérieur est chargé de percer le fuselage depuis l’extérieur, en étant parfaitement aligné avec les robots à l’intérieur. Ceux-ci pourront ainsi poser les fixations et passer au point suivant. Pour Jason Clark, le vice président des opérations 777, il faut envisager cette machine comme une grosse machine à coudre, qui remplacera les petites mains jusqu’à présent responsables.

Les robots de KUKA pour Boeing

Boeing avait lancé son programme d’automatisation il y a deux ans, en utilisant des robots pour peindre les ailes de ses appareils et pour percer, mais pas fixer, le fuselage des avions. Boeing a conclu un accord avec KUKA pour développer des robots correspondant à leurs besoins. KUKA a ouvert une usine à Everett dans les environs de l’usine Boeing afin d’adapter leurs robots, conçus pour la construction automobile, à l’aéronautique. Les robots produisent actuellement 8,3 avions par mois, pour une capacité de 60 voitures par heure.

Boeing va continuer à utiliser les robots sur le modèle 777 jusqu’à ce que tous les problèmes aient été réglés et qu’aucun incident n’ait été reporté. Après cela, l’entreprise utilisera les robots pour son modèle 777-9X dont le fuselage est plus long. Cette méthode permet à Boeing de continuer la production tout en testant les nouvelles technologies utilisées et en les déboguant sans risques.

Un entrepôt de Boeing


Laisser un commentaire