Bruno Maisonnier quitte le bateau Aldebaran

Bruno Maisonnier, fondateur d’Aldebaran en 2005, vient d’annoncer son départ de la société. Cela coïncide avec l’augmentation de la participation de Softbank au capital.

A compter du 4 mars prochain, Bruno Maisonnier ne sera plus PDG de la société française Aldebaran. Après 10 ans passés à la tête de cette pépite française, il a annoncé hier via un communiqué de presse, qu’il démissionnera de son poste de PDG et deviendra Conseiller spécial de Masayoshi Son et de SoftBank Robotics.

En 2011, Softbank, géant de la téléphonie au Japon, est devenu l’actionnaire majoritaire en rentrant au capital d’Aldebaran à hauteur de 87,5%, faute d’avoir trouvé un investisseur français. Par l’annonce d’hier, on apprend que Softbank détiendra 95% du capital Aldebaran au 4 mars prochain.

Le créateur de Nao et Pepper, explique que son départ permettra à Aldebaran d’aller plus loin encore avec SoftBank :

Après le succès du lancement de Pepper, notre projet commun principal, je vends mes parts pour permettre à Aldebaran d’aller plus loin encore avec SoftBank et pour me permettre de me dégager de l’opérationnel en prenant de la hauteur : il se passe tellement de choses fondamentales dans le monde, politique, technologique, qui doivent être intégrées aux fondations de la robotique du futur. J’ai besoin de temps pour y réfléchir, j’ai des livres à écrire, et des gens à rencontrer à travers le monde.

 

Bon vol M. Maisonnier !


Laisser un commentaire

  1. nils

    Ouaip, Blue Frog Robotics, Français avec un nom... anglais.

  2. robot

    Il ne reste donc plus que blue frog robotics sur le créneau du robot personnel ... Francais.

  3. Nico

    ça sent le gros désaccord avec Softbank qui doit tout miser sur Pepper et vouloir plus ou moins abandonner Nao..mauvaise nouvelle pour l'écosystème technologique français...

  4. Sylvain P

    Le titre de l’article donne à réfléchir…

    Quand un capitaine quitte son bateau ce n’est jamais de bonne augure, tant pour l’équipage, que pour le bateau. C’est souvent l’équipage qui en souffre le premier, après le bateau comme vous dites, vogue de nouvelles eaux, j’espère qu’elles ne seront pas trop troubles, car Aldebaran est (ou était peut-être, je ne connais pas assez pour le savoir) une des rares entreprises ayant réussit à rendre la robotique séduisante. Nao contrairement à beaucoup d’autres robots, est tout simplement une réussite de ce côté là, aussi attirant qu’un chaton tout en étant d’une technologie à la pointe.
    Bonne chance à cette entreprise, aux salarié(e)s, et bien évidement à M. Maisonnier.
    C’est certain que la robotique dans l’avenir va changer notre façon de vivre, mais pas seulement je pense, cela va également changer notre façon de penser…

    Bien à vous,