Cassidian a procédé au premier essai en vol complet du Euro Hawk

Blog_Humanoides_Fr_drone_cassidian_eads_euro_hawk_cover

Cassidian, la division de défense et de sécurité d’EADS (EDF, EPA, MSX: EAD), et Northrop Grumman Corporation (NYSE:NOC) ont franchi aujourd’hui un jalon majeur avec le premier essai en vol du système intégral du drone Euro Hawk®, équipé de capteurs avancés de renseignement d’origine électromagnétique (SIGINT) destinés à la détection d’émetteurs radar et de communication.

L’Euro Hawk® a décollé le 11 janvier à 10h36 (CET) de la base aérienne de Manching et s’est élevé à une altitude de plus de 15.000 m dans l’espace aérien militaire, bien au-dessus et à bonne distance du trafic aérien civil. Après presque six heures de vol, l’appareil a atterri en toute sécurité sur sa base de départ, à Manching, à environ 16h38 (CET).

L’Europe est en train de combler son retard par rapport aux américains et israéliens en matière de drones aériens. Après le succès remporté par Dassault Aviation lors du premier vol du nEUROn le 1er décembre dernier, c’est au tour d’EADS de montrer qu’il est un des leaders dans le domaine des solutions et systèmes de sécurité embarqués.

L’Euro Hawk est un dérivé du drone HALE RQ-4 Global Hawk, qu’EADS a équipé d’un nouveau système de mission SIGINT développé par Cassidian. Sa capacité de détection des émetteurs électroniques et de communication est ainsi déportée.

L’UAS Euro Hawk sera utilisé dans des missions de reconnaissance en remplacement de la flotte de Breguet Atlantic entrés en service en 1972. Pour cela, le drone peut opérer à 18.000 mètres d’altitude et a une autonomie supérieure à 30 heures de vol. Il s’agira également du premier drone SIGINT haute altitude et longue endurance (HALE) en Europe.


Laisser un commentaire