Chairolution : un exosquelette bioinspiré pour rester en position assise

Nul besoin de rappeler les avantages des exosquelettes pour les personnes ayant des difficultés à marcher (lire nos articles ici, ici ou ). Mais des ingénieurs suisses ont pensé à une autre utilité et ont inventé un nouveau type d’exosquelette : le Chairolution.

Contraction des mots « chaise » (chair en anglais) et « révolution », le concept Chairolution s’adresse en particulier à un public valide, c’est assez inédit pour le préciser. Il s’agit d’un dispositif d’appoint, qui aide son utilisateur à se maintenir dans une bonne posture afin d’exécuter toutes sortes de tâches pendant son travail ou ses loisirs. En soulageant l’utilisateur, ce dernier peut augmenter sa productivité tout en travaillant dans de meilleures conditions.

En effet, dans certains contextes comme sur une chaîne de montage par exemple, l’ouvrier est amené à rester debout ou accroupi, des heures durant, sans jamais pouvoir se reposer. Dans ces positions inconfortables, fatigue et stress s’accumulent et les risques de blessure augmentent. Pour un meilleur confort au travail, la start-up suisse Noonee, basée à Zurich, a inventé une chaise qui n’en est pas vraiment une. Le Chairolution est en fait un exosquelette pour jambe, qui vient apporter un soutien supplémentaire au corps humain pour soulager les muscles qui le soutiennent.

penibilite-au-travail

reduction-de-la-pénibilité-au-travail-avec-un-exosquelette

Ce produit est présenté comme étant également un dispositif mécatronique. Léger (1 kilo à porter sur chaque jambe) et peu encombrant, l’utilisateur est libre de ses mouvements et son port ne l’empêche pas de marcher ou de courir. Une fois activé, le Chairolution utilise un amortisseur variable afin de maintenir le poids du corps de la personne et soulager les contraintes sur les muscles des jambes ainsi que sur les articulations.

Fonctionnement-du-Chairolution

Pour s’en servir, l’utilisateur a juste besoin de rester dans la position qu’il souhaite prendre, d’allumer l’exosquelette, de relâcher la position, et le système autonome s’occupe du reste. La prothèse s’attache aisément aux hanches et aux cuisses par un système de scratchs. Son cadre en fibre de carbone et aluminium apporte robustesse et légèreté. L’appareil peut supporter jusqu’à 100 kilos sur chaque jambe. Il a une autonomie d’environ 8 heures avec une batterie 9V.

Issu du travail de recherche du laboratoire de robotique bio-inspirée de l’ETH Zurich, le Chairolution est actuellement en cours de brevetage. Des essais de l’exosquelette débuteront prochainement en Allemagne sur les chaînes de montage de la marque automobile BMW. Puis ce sera autour d’Audi fin 2014.

Le PDG et co-fondateur de Noonee, Keith Gunura, envisage d’étendre l’utilisation de son exosquelette à d’autres univers que celui de l’industrie. Il considère que les usagers des transports en commun pourraient trouver utile une telle solution ainsi que les personnnes confrontés à des fils d’attente – musée, magasins, services administratifs – ou encore les agriculteurs et les vendangeurs.

Olga-Motovilova-porte-l'exosquelette-Chairolution


Laisser un commentaire

  1. newsroom@humanoids.io

    Bonjour Vianne,
    Je vous invite à vous reporter au site web du constructeur et surtout à vous abonner à leur newsletter qui vous fournira toutes les informations sur les dates de sorties de leurs produits :
    http://www.noonee.ch/
    Bonne fin de journée

  2. Vianne

    Bonjour
    quand ce produit sera commercialisé et environs à quel prix