Des chercheurs contrôlent un AR.Drone par la pensée

Pour la première fois une équipe de scientifiques a réussi à piloter un drone uniquement par la pensée. Cette expérience a été réalisée à l’université du Minnesota.

L’équipe du professeur Bin He fait de la recherche en ingénierie bio-médicale. Ils ont mis au point une interface de contrôle par la pensée les rendant capables de prendre les commandes de l’AR.Drone du constructeur français Parrot.

Pour fonctionner, le dispositif ne requiert que le port d’un casque relié à un ordinateur. Il n’est donc pas intrusif et surtout, ne nécessite pas d’implanter des électrodes dans son corps.

Sans avoir à bouger quoi que ce soit, l’utilisateur a juste à imaginer dans sa tête des gestes précis comme par exemple avoir son poing fermé, le casque s’occupe du reste. Quand l’utilisateur pense à un geste, ses neurones produisent des signaux électriques captés par les soixante-quatre électrodes du casque. Le casque envoie les informations à un ordinateur qui se charge de les processer et d’envoyer par Wi-Fi la commande correspondante au drone (tourner à gauche, aller tout droit, monter en altitude).

humanoides_fr_ar_drone_pensee_minnesota_1

Ce n’est pas la seule équipe à se concentrer sur ce genre d’interface. Un dispositif similaire est en train d’être testé dans une unité mixte de recherche du CNRS. Mais c’est la première fois qu’on commande un UAV par la pensée.

L’équipe de l’université du Minnesota n’a pas l’intention que son travail serve un jour à commander des drones de combat par la pensée, mais plutôt d’aider les personnes à mobilité réduite ou ne pouvant plus se servir de leur main. Avec une technologie de ce type, on pourra rendre un peu d’autonomie aux personnes handicapées en leur permettant de contrôler tout type d’appareil.

humanoides_fr_ar_drone_pensee_minnesota_3


Laisser un commentaire