Des chercheurs de l’IHMC pour aider le développement des MegaBots

Des chercheurs de l'IHMC pour aider le développement des MegaBots

Après le défi lancé par la startup MegaBots à l’entreprise Suidobashi Heavy Industries, une bataille de robots géants a été planifiée pour l’année 2016. Toutefois, là où les américains espéraient voir des robots gigantesques avec des pistolets tout aussi énormes, les japonais ont préféré que le combat se déroule à main nu. Les américains ont donc un peu moins d’un an pour transformer leur robot, conçu pour un combat à distance.

La startup américaine a donc lancé une campagne de financement participatif pour soutenir la suite du développement de leur mécha. L’objectif est fixé à 500 000 $ (445 000 €) avec des échelons allant jusqu’à 1,5 millions de dollars. Selon les créateurs, le robot, baptisé Mk.II, a besoin d’une armure renforcée, d’une puissance de feu augmentée, d’hydrauliques améliorées, d’une vitesse de pointe plus importante et d’une source d’énergie plus efficace pour supporter les autres améliorations. Pour 500 000 $, l’équipe a annoncé pouvoir ajouter une arme de corps-à-corps au robot, une armure en acier pour supporter les coups de plusieurs tonnes que le robot aura à subir, des meilleurs vérins hydrauliques et un nouveau groupe moteur qui permettra de quintupler la puissance actuelle du robot en le rendant 2 fois plus rapide que le robot géant japonais.

Kurata l'adversaire japonais de MegaBots

Si la campagne atteint 1 million de dollars, MegaBots a annoncé que l’entreprise travaillerait en partenariat avec l’Institute for Human and Machine Cognition de Pensacola (Institut de recherche pour la cognition humaine et mécanique) afin de développer un système personnalisé de contrôle de l’équilibre. Les chercheurs de l’IHMC utiliseront leur savoir-faire robotique ainsi que les quelques 2 millions de line de code informatique, développées au cours de nombreuses années de projets, pour améliorer la capacité du robot à rester debout durant un combat au corps-à-corps et pour lui permettre de se pencher en avant lorsqu’il accélère à la façon d’un humain.

Le Mk.II et ses créateurs

Le Mk.II mesure 4,5 mètres de haut pour 5 440 kilogrammes. Le robot japonais mesure 3,9 mètres pour 4 080 kilogrammes.Pour Jerry Pratt, l’un des chercheurs de l’IHMC, spécialisé en robotique humanoïde, « le plus grand défi est que le robot géant aura des passagers humains. La sécurité sera une problématique importante. Souvent, lorsque vous testez des robots, ils tombent. Avec ce robot MegaBots énorme, je ne pense pas que vous puissiez faire ça souvent. »

Pour Matt Oehrlein, l’un des cofondateur de MegaBots, ce combat de robots géants « inspirera une génération de chercheurs et d’ingénieurs. La technologie que nous avons développée durant la création de MegaBots, la ligue sportive, aura des conséquences dans tous les équipements industriels de grande taille. La construction, l’activité miner, la manutention, le pétrole, le gaz, etc. » Mais ce qui reste finalement important est de s’amuser, comme le dit Jerry Pratt, « il a beaucoup de gens qui ont grandi, aussi bien au Japon qu’aux États-Unis, avec différents jeux vidéos et séries télévisées avec des combats de robots. C’est quelque chose qui excite beaucoup de gens. »

La tête du Kurata, le robot géant du Japon


Laisser un commentaire