Un nouveau cluster robotique lancé en Région Aquitaine

La Région Aquitaine est une région de plus en plus dynamique, avec la création de différents clusters, ces pôles de compétitivité formés d’entreprises rassemblées autour d’une thématique spécifique commune. Après Topos, le cluster aquitain dédié à la navigation et localisation par systèmes satellites, Aerospace Valley le cluster aéronautique, ou Aetos, le cluster drones, voici le cluster pour la robotique.

Lancé le 12 juillet par Alain Rousset, actuel président du conseil régional d’Aquitaine depuis 1998, le nouveau pôle Aquitaine Robotics va se concentrer sur deux thèmes principalement : la robotique au service de la ville et des transports intelligents – projet Viviane – et la robotique spatiale – projet Argos -.

L’idée de ce cluster était en gestation depuis fin 2012, quand la Région Aquitaine, l’agence Aquitaine Développement Innovation, l’Institut Polytechnique de Bordeaux et une quarantaine d’acteurs aquitains de la filière robotique ont commencé à démontrer une ferme volonté de structurer les différentes entités au sein d’un même pôle. Une des premières actions concrètes a été la participation d’une quinzaine d’acteurs aquitains au salon Innorobo qui s’est déroulé à Lyon en mars 2013.

humanoides_fr_aquitaine_robotics_2

Le cluster sera présidé par Marco Calcamuggi, directeur général de R&Drone. Il aura pour mission de créer des synergies entre les entreprises aquitaines, soutenir la R&D, surveiller les marchés émergents et attirer d’autres acteurs dans la région, afin de constituer une filière robotique forte. L’Aquitaine souhaite devenir une région leader en la matière.

La région part sur de bonnes bases puisqu’on dénombre en Aquitaine pas moins d’une cinquantaine d’entreprises liées de près ou de loin à la filière robotique industrielle, militaire et de services. La partie logicielle (calculs, interfaces, détection…) n’est pas en reste et il y a un bon bassin de formation avec la présence d’écoles d’ingénieur et plusieurs laboratoires de recherche en robotique.


Laisser un commentaire