Sony se lance dans les drones pour professionnels

La coentreprise de Sony et ZMP a dévoilé son drone

La plupart des entreprises ont compris l’intérêt économique des drones. Que ce soit pour la livraison, pour la télésurveillance ou pour des services comme de la photographie aérienne, le marché des drones ne devrait aller que croissant. C’est pour cette raison que la plupart des entreprises entrent dans le monde des véhicules télécommandés, à l’exemple de Sony.

Aerosense est une coentreprise fondée le 3 août 2015 par Sony et la startup japonaise basée à Tokyo ZMP Inc. Cette dernière est spécialisée dans les technologies de pilotage automatique. Lundi, Aerosense a dévoilé les prototypes des deux drones que la joint-venture commercialisera pour un usage industriel. Les drones utiliseront les compétences techniques en imagerie de Sony, combinées à l’expérience de ZMP en technologies robotiques.

Le quadcoptère d'Aerosense

Le premier drone est un quadricoptère baptisé pour l’instant AS-MC01-P. L’aéronef mesure 515x515x400 millimètres et pèse environ 3 kilogrammes, en incluant la caméra et la batterie. Il possède un système de navigation GPS/INS, un système de localisation visuelle simultanée et une technologie de cartographie. Le drone est équipé d’une caméra Sony DSC-QX30, capable de prendre des photos en rafale à une vitesse de 10 images par seconde et pouvant filmer en 1080p HD. Les applications envisagées sont surtout de la surveillance aérienne, pour la construction, la surveillance de la faune sauvage ou le soutien en cas de catastrophe naturelle.

Le second drone est une sorte d’avion miniature de 2 mètres. Le AS-DT01-E possède une envergure de 1 mètre 60 et une hauteur de 60 centimètres. Il possède une autonomie de 2 heures avec une vitesse de pointe de 170 kilomètres/heure. Le drone pèse près de 7 kilogrammes avec la batterie et sera capable de transporter une charge utile de 3 kilogrammes.

Une modélisation 3D du AS-DT01-E

Aerosense compte complètement automatiser ses drones afin de supprimer le plus de dangers possible. Selon Hisashi Taniguchi, directeur général d’Aerospace et de ZMP, « en les automatisant, les drones seront beaucoup plus sûrs parce que beaucoup d’accidents aujourd’hui sont dus à des erreurs humaines. » L’entreprise espère atteindre un chiffre d’affaires de 10 milliards de yens (73 millions d’euros) d’ici 2020.

Le AS-MC01-P


Laisser un commentaire