Comment réagiriez-vous face à ce robot-poubelle ?

L'entrée du festival SXSW 2016 à Austin

Quatre chercheurs de l’Université de Stanford ont mis sur pied un robot…poubelle. Ils ont eu la bonne idée de l’utiliser pour mener des expériences dans une vidéo plutôt amusante qui démonte les préjugés sur le rapport homme-robot, et qui nous rappelle celle du petit hitchBOT.

Repérée par The Verge lors du débat « Un robot ne suffit pas » à la SXSW 2016, cette vidéo de plus d’un an montre ce qui se passerait si on envoyait un robot à la rencontre des hommes. Quid de l’accueil qui lui est réservé ? Provoque t-il la peur, la colère, ou bien l’ennui ? Il n’en est rien ! Les individus filmés par la caméra caché fixée sur le robot ont pour la plupart spontanément bien réagis. Certains ont fait mine de l’ignorer quand d’autres l’ont carrément aidé à se relever, après une fausse manip.

D’allure plutôt gauche et rentre-dedans, le robot évoque avant tout la surprise et le rire chez ses interlocuteurs. L’idée étant également de montrer comment le rapport homme-robot peut se révéler très naturel du fait les robots renvoient souvent directement à une fonctionnalité précise de par leur aspect physique, comme ici avec ce robot-poubelle. Démonstration en vidéo.

Les chercheurs en ingénierie mécanique qui ont mené à bien cette expérience s’amusent régulièrement à explorer les relations homme-robot au cours d’expériences simples mais efficaces.

Dans cette autre vidéo, ils ont voulu tester les réactions des humains face à un ottomane robotisé. Les recherches de Wendy Ju, professeur au département d’Ingénierie Mécanique de Stanford, sont centrées autour des comportements des hommes et de leurs réactions face aux machines, et notamment comment rendre ces dernières « moins odieuses et énervantes ». L’équipe en conclut que tous les humains réagissent à leur manière, mais plutôt avec enthousiasme, au cours de leurs intéractions avec des robots fonctionnels. Certains restent « dominants » et gardent la main sur le robot quand d’autres se laissent au contraire guider par lui. A vous d’en juger.


Laisser un commentaire