Curiosity bientôt pilotable grâce à l’informatique holographique de Microsoft

Le Jet Propulsion Laboratory de la NASA et Microsoft ont développé un logiciel appelé OnSight qui permettra aux scientifiques de télécommander depuis leur bureau, le rover Curiosity sur Mars.

La réalité virtuelle n’est pas utile uniquement pour les jeux vidéos. Les ingénieurs de la NASA en collaboration avec Microsoft, vont bientôt pouvoir se promener sur Mars comme s’ils y étaient. Grâce aux nouvelles HoloLens de Microsoft, ils vont mieux comprendre dans quel environnement le rover évolue.

Le logiciel OnSight utilisera en temps-réel les données enregistrées par le robot mobile pour créer une simulation en 3D de l’environnement sur Mars. Avec cette vue embarquée, les scientifiques du programme Curiosity seront capables d’étudier avec plus de précision le site sur lequel ils se trouvent et de planifier de nouvelles activités pour le rover.

Jusqu’à maintenant, les scientifiques travaillaient sur des images en deux dimensions, ce qui ne facilitait pas leur tâche à l’heure d’identifier les lieux et prendre des décisions pour la suite de la mission.

Le système OnSight utilise ce que Microsoft appelle « informatique holographique », c’est-à-dire, le fait de superposer des images et la data collectée par le rover directement et de les afficher directement dans le champ de vision de l’opérateur. Grâce au HoloLens, l’utilisateur qui les porte, verra à travers ces lentilles holographiques, un monde réel enrichi par des données virtuelles provenant des capteurs installés sur le rover.

Microsoft-Hololens-onsight

Il suffira que l’opérateur fasse un tour sur soi-même pour voir tout ce qui se trouve autour du rover Curiosity et ce, à des millions de kilomètres des locaux de la NASA. OnSight n’est pas qu’un outil de visualisation en temps réel. Il permettra également de commander le robot en utilisant des gestes de la main pour sélectionner les commandes dans les menus qui s’affichent.

Le Jet Propulsion Laboratory prévoit de commencer les tests avec le dispositif OnSight courant 2015.


Laisser un commentaire

  1. Ceet

    Je ne pense pas que l'on puisse parler de temps réel dans le cadre de l'utilisation avec Curiosity, cela reste de la planification.programmation. C'est assez évident lorsque l'on tient compte du délai de transmission entre la Terre et Mars ainsi que des contraintes liées aux mouvements des planètes.