Cybathlon : les premières olympiades pour athlètes bioniques en 2016

La première compétition de Jeux Bioniques va avoir lieu en 2016 en Suisse. Il s’agira de la toute première fois que s’affronteront des athlètes de haut niveau augmentés par des prothèses bioniques. L’objectif principal est de sensibiliser les foules aux potentiels des membres artificiels.

La technologie et le sport ont toujours fait bon ménage. Ces dix derniers années, on a vu poussé sur les terrains, les pistes d’athlétisme et les piscines des nouveaux équipements bénéficiant des dernières avancées en matière d’aérodynamisme et de capteurs.

Des performances augmentées à la tricherie il n’y a qu’un pas. La frontière est si mince que certains commencent à se poser des questions. A partir de quel moment la technologie prend le pas sur les performances véritables de l’athlète ? Dans quelle mesure un athlète augmenté est-il favorisé par rapport à un athlète valide ?

Ainsi, nous avons connu des jours comme ce 4 août 2012 où un athlète est entré dans l’histoire. Oscar Pristorius. Ce jour là, il devient le premier athlète amputé à courir aux côtés d’athlètes valides dans l’épreuve du 400 mètres aux Jeux olympiques de Londres. Plus récemment, pendant les J.O. d’hiver 2014 de Sotchi, certains juges se sont plaint des équipements de certains athlètes jugés trop augmentés grâce à une technologie de nanofibres imaginée par les ingénieurs de Lockheed Martin.

Au fur et à mesure que la technologie assistive progresse, il va être de plus en plus difficile de distinguer les performances de chacun. En particulier chez les athlètes handicapés qui utilisent déjà, pour la grande majorité d’entre eux, des prothèses artificielles. Mais attention : les handisports sont réglementés et les athlètes n’ont pas le droit de porter n’importe quel type de membre artificiel, pour assurer une équité entre tous les participants.

Cybathlon : la médaille d’or pour la technologie

La Suisse accueillera donc dans deux ans, la première compétition olympique pour cyborgs, le Cybathlon, qui aura lieu à Zurich, le 8 octobre 2016. La compétition a pour objectif de promouvoir les biotechnologies au sens large et toutes les formes de vies augmentées.

Pour chaque épreuve du Cybathlon, deux médailles seront décernées : une à l’athlète et l’autre pour l’équipe de recherche ou l’entreprise qui aura fabriqué le système d’assistance robotisé. Celui-ci pourra être une prothèse myoélectrique, dont le fonctionnement est assuré par des électrodes recueillant les contractions musculaires de l’athlète, un exosquelette, un fauteuil roulant, ou encore des technologies plus futuristes comme les interfaces cerveau-machine.

L’évènement est soutenu, entre autres, par le Pôle de Recherche National Suisse en Robotique, le NCCR Robotics.

Les six épreuves du Cybathlon en illustration

L’épreuve pour bras bioniques

Les coureurs amputés de l’avant-bras ou du bras seront équipés d’exoprothèses et devront effectuer deux parcours avec obstacles le plus rapidement possible.

L'épreuve pour bras bionique au Cybathlon, premiers jeux bioniques

L’épreuve BCI brain computer interface

Dans cette épreuve, les participants tétraplégiques seront équipés d’interfaces cerveau-machine qui leur permettront de contrôler un avatar avec la pensée. L’avatar virtuel participera à un jeu vidéo de course à cheval ou de voitures.

Epreuve BCI du Cybathlon avec interface cerveau-machine

La course de cyclisme

Pour les participants souffrant de traumatismes médullaires, une course de vélo avec des appareils à stimulation électrique fonctionnelle aura lieu. Ce type d’appareil permet aux personnes malades d’effectuer des mouvements de pédalage en position couchée.

Vélo pour personnes souffrant de traumatismes médullaires

L’épreuve d’athlétisme

L’épreuve reine sera également représentée : une course pour les personnes portant des jambes bioniques. La piste comportera même des obstacles.

Course d'athlétisme pour jambe bionique

Parcours d'athlétisme du Cybathlon

Course d’exosquelettes

Les personnes marchant à l’aide d’un exosquelette pourront participer à cette course où des obstacles tels que des marches, un tronc d’arbre ou des terrains inclinés les attendront.

Course d'exoquelette au Cybathlon en Suisse en 2016

Course de fauteuils roulants

Les personnes sur fauteuil roulant électrique pourront se mesurer au cours d’un parcours où des portes seront à franchir et des obstacles à éviter.

Course de fauteuil roulant électrique au Cybathlon

Les personnes concourant avec des technologies récentes auront un certains avantage sur leurs adversaires qui utiliseraient une technologie d’assistance moins avancée ou classique, précisent les organisateurs du Cybathlon. Afin d’encourager un maximum de constructeurs et de laboratoires de recherche, les spécifications techniques exigées seront peu contraignantes.

Le Cybathlon va concrétiser ce que des projets comme Exo-Racers et Prosthesis ont imaginé : de véritables courses de robots. Voici le film de présentation : A vos marques, prêts, feu, partez !


Laisser un commentaire

  1. Alexej

    Sinon, ça existe déjà : les Jeux Paralympiques xD