Cyberdyne s’installe dans un aéroport

Cyberdyne s'installe dans un aéroport

Après les hôtels et les cafés, c’est au tour des aéroports de recevoir des employés robotiques. L’entreprise japonaise Cyberdyne a annoncé le 2 juillet la signature d’un accord avec l’aéroport d’Haneda à Tokyo pour la mise en place de trois modèles de robots d’ici septembre.

L’accord a pour objectif de faire de l’aéroport d’Haneda le premier au monde équipé de robots. Ceux-ci auront pour but d’aider les clients et le personnel. Au nombre de trois, les robots couvriront le transport de bagages, le nettoyage des sols et l’assistance à la manutention. Selon Cyberdyne, le but de cet accord est de « fournir des services de qualité aux visiteurs de l’aéroport, basés sur la sûreté, la sécurité et la commodité; ainsi que de créer un environnement de travail sain et confortable pour les employés de l’aéroport. »

Le robto chariot de Cyberdyne

Cyberdyne fournira trois modèles de robots à l’aéroport. Le premier est un robot de transport. Conçu comme un chariot, il permettra aux visiteurs de transporter leurs bagages à moindre effort. Il est capable de transporter une charge utile de près de 200 kilogrammes et retourner automatiquement à son point de départ une fois sa charge transportée. Cyberdyne en fournira trois à l’aéroport d’ici septembre. Le deuxième modèle est un aspirateur automatique géant. Chargé de nettoyer le sol, il est quasiment autonome et revient seul sur son aire de chargement une fois sa tâche remplie. Cinq unités seront mises en service en septembre.

Démonstration des robots pour l'aéroport d'Haneda

Le troisième modèle est un exosquelette non-intrusif pour assister les employés de l’aéroport dans leurs tâches de manutention. L’exosquelette, baptisé HAL, pour Hybrid Assistive Limb ou membre fonctionnel hybride, est un exosquelette myostatique. Il analyse les signaux électriques envoyés aux muscles par le cerveau et les utilise pour s’adapter aux mouvements de l’opérateur. Il pèse environ deux kilos et possède une autonomie de trois heures. Cyberdyne en fournira 5 à Haneda Airport.

L’accord prévoit également la création de robots nouvelle génération en partenariat avec l’aéroport. Une fois l’efficacité des robots évaluée, l’accord prévoit une éventuelle augmentation du nombre d’unités en service. Des membres du gouvernement ont annoncé que la mise en place de robots permettra de réduire les coûts et que le programme serait éventuellement étendu à d’autres aéroports.

HAL, l'exosquelette de Cyberdyne


Laisser un commentaire