Des petits robots cubiques capables de s’assembler par centaines

Un chercheur du MIT a réussi son pari de créer des robots, qui paraissaient impossibles à concevoir selon certains experts en robotique. Les M-Blocks sont des robots en forme de cubes capables de se déplacer au simple moyen de l’air.

John Romanishin du laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle (CSAIL) du MIT, n’est ni un magicien ni un sorcier, bein que les cubes qu’il a créés ont tout l’air d’être ensorcelés.

humanoides_fr_m-blocks_cube_robots_MIT_3

Un essaim de mini robots auto assemblable

Les M-Blocks peuvent se déplacer, se monter dessus, vriller en l’air, tourner sur eux-mêmes, former différents assemblages… la liste est longue. Et tout cela, sans l’aide de roues, de ventouses ou tout autre artifice.

Ces mini robots utilisent le principe d’essaimage. Ils sont capables de se regrouper de manière autonome, et de créer une structure modulable, rigide et mobile. Une fois formé, l’essaim de M-Blocs pourrait servir à réparer des ponts, des routes ou des parties de bâtiments. Ils peuvent même se faufiler dans des environnements hostiles ou inaccessibles pour l’homme, identifier le problème et se structurer en fonction de la situation.

humanoides_fr_m-blocks_cube_robots_MIT_5

Équipés de caméras, de lumière ou tout autre type de capteurs, ces cubes robotisés deviennent un outil très intéressant à utiliser dans certains types de missions d’exploration, inspection, reconnaissance, sauvetage, etc.

Des M-Blocks aussi dociles qu’une armée

John Romanishin a introduit dans ses robots un système de récupération de l’énergie cinétique comme cela se fait dans les voitures de Formule 1. A l’aide d’un volant d’inertie pouvant atteindre 20.000 tours par minute, de l’énergie est emmagasinée. Quand le volant est stoppé net, l’énergie accumulée transmet son moment cinétique au cube et celui-ci est propulsé vers l’avant. Des aimants cylindriques disposés sur les arêtes du cube permettent qu’il s’attachent aux autres cubes.

humanoides_fr_m-blocks_cube_robots_MIT_4

Lorsque deux cubes se rapprochent l’un de l’autre, les aimants cylindriques tournent naturellement afin que leur pôles s’alignent. Cela permet que toutes les face soient compatibles entre elles, quelle que soit l’orientation du cube.

humanoides_fr_m-blocks_cube_robots_MIT_1

L’équipe de chercheurs est en train de former une petite armée de M-Blocks, une centaine précisément, qui pourra bouger dans l’espace, s’ordonner de manière autonome pour former des structure de chaises, d’échelle ou une table sur demande.

Ce travail de recherche sera présenté au mois de Novembre lors de la conférence IEEE/RSJ IROS (Robots et Systèmes Intelligents) qui se tiendra au Japon.


Laisser un commentaire