Des robots qui marchent comme les hommes : cette technologie pourrait tout changer !

Robot quadrupède Atrias

Le bipède ATRIAS est désormais le robot à avoir une démarche la plus proche de celle de l’homme. Les ingénieurs de l’Oregon State University (OSU) et de la Technische Universitat de Munich viennent de publier une étude dans laquelle ils expliquent que le robot est capable d’évoluer sur tous types de terrains.

Le système mécanique contrôlé par ordinateur se base sur le concept de masse-ressort. L’avantage d’un tel système ? Il calcule en permanence la façon dont le robot doit réagir par rapport au terrain qu’il est en train de piétiner, son maintien en équilibre, et son efficacité afin de garder son allure. De plus, l’équipe scientifique a réussi à prouver que son modèle ATRIAS est trois fois plus efficace du point de vue de la dépense énergétique que les robots bipèdes de taille humaine.

Robot bipède et deux ingénieurs

« Je suis convaincu que cela est l’avenir de la locomotion des robots à jambes », a déclaré Jonathan Hurst, professeur à l’OSU en génie mécanique et directeur du Laboratoire de Robotique dynamique. « Nous avons démontré la technique fondamentale de la marche humaine ».

La mise au point d’un tel système permettant à un robot de marcher et courir comme les humains, ouvre des possibilités immenses et des applications qui n’existent pas encore aujourd’hui. Bien qu’encore perfectible, cette technologie pourrait intégrer rapidement les forces armées, les pompiers ainsi que le secteur industriel. Dans les services, des robots sont déjà utilisés pour la rééducation de la marche après un accident, et les premiers exosquelettes sont en vente. Les exosquelettes pourront bénéficier de cette technologie pour apporter une démarche plus naturelle, plus proche de la nôtre.

Ce travail a été soutenu par la National Science Foundation, la DARPA et le Human Frontier Science Program. Les technologies développées à l’OSU sont issues de nombreuses analyses sur la marche humaine et animale, qui associe performance et fluidité du mouvement. L’équipe va continuer à améliorer son système pour le rendre plus robuste et plus efficace, plus « intelligente », plus humaine !

Robot bipède dans un laboratoire

Quant à l’ATRIAS, il s’agit d’un robot développé à l’OSU, de taille humaine possédant six moteurs électriques alimentés par une batterie au lithium-polymère de petite taille -environ 15 cm. Il peut encaisser des chocs et des coups tout en restant en équilibre et bien évidemment, il peut marcher sur des terrains accidentés. ATRIAS est un acronyme d’Assume The Robot Is A Sphere (supposons que le robot soit une sphère).

Robot et autruches


Laisser un commentaire

  1. Furax

    Pour un robot qui est censé marché, l'article manque un peu de vidéo ...