Deux américains sur trois confiants sur les nouvelles technologies

59% des américains pensent que les technologies vont améliorer leur quotidien et 30% redoutent, au contraire, qu’elles n’aient un effet néfaste. Ces chiffres sont extraits d’une étude menée récemment aux USA auprès de 1001 personnes par le Centre Pew Research. Mais quand on creuse un peu, les résultats sont loin d’être optimistes..

Ces chiffres traduisent la vision qu’ont les américains sur les sciences et les technologies. Ils concernent évidemment une certaine partie de la population mais sont toutefois un bon indicateur de l’était d’esprit et du degré d’acceptation de la civilisation face aux nouvelles technologies.

Les chiffres sont parfois contradictoires, les américains semblent vouloir faire la différence entre les progrès de la science et les nouvelles technologies. Néanmoins, ils sont plus de la moitié à penser que leur vie s’améliore grâce aux progrès de la science, et que de manière générale, l’impact des technologies dans le futur sera positif. Cependant, dès que l’étude aborde des questions spécifiques à des découvertes qui changent nos vies, telles que les prothèses électroniques par exemple, les américains prennent subitement peur et leurs réponses sont plutôt négatives.

Des craintes vis à vis des robots, des drones et des objets connectés

Les plus optimistes d’entre eux ont toutefois des doutes sur l’utilisation des drones civils, sur le fait de porter sur eux des appareils connectés ou encore, de faire confiance aux robots assistants pour les personnes âgées.

Parmi les quatre technologies les plus contestées, les Google Glass remportent l’opinion la moins défavorable d’entre tous les appareils : 37% de la population pensent que les objets connectés à porter sur soi vont améliorer leur quotidien. En revanche, les parents américains ne sont pas du tout attirés par le fait de pouvoir faire modifier l’ADN de leur futur enfant (seulement 26% y sont favorables).

les technologies dici 50 ans

Encore plus tranchée, la question sur l’ouverture de l’espace aérien aux drones civils : seulement 22% des sondés y sont favorables. Les américains ne semblent pas vouloir avoir des AR.Drone et des DJI Phantom au-dessus de leur tête.

A l’inverse des japonais, nos voisins outre-atlantique ne sont pas prêts (à 65%) à accueillir les assistants personnels robotisés à la maison. Bien sûr ces résultats sont à prendre avec précaution puisque des centres spécialisés américains commencent à utiliser les robots NAO pour l’éducation d’enfants autistes, des hôpitaux testent des robots pour éveiller les personnes âgées ou handicapées et des robots de téléprésence comme l’UBR-1 sont en cours de développement.

Et les voitures autonomes ? et les prothèses bioniques ?

Le sondage a voulu recueillir leur opinion sur les technologies prochainement au point telles que les voitures autonomes, les implants électroniques, et la viande artificielle.

48% des américains seraient d’accord pour tester une voiture sans conducteur, 26% prêts à se faire des implants bioniques dans le cerveau, et 20% à vouloir goûter de la viande synthétisée en laboratoire.

prévisions sur le futur

En dernier lieu, le questionnaire sondait les participants sur leurs prévisions sur les cinquante prochaines années. 81% des sondés sont convaincus que les organes imprimés en 3D deviendront des solutions couramment utilisées par les chirurgiens d’ici 2070. La robotique de santé est en train de se perfectionner et toujours plus d’organes sont reproductibles grâce à la technologie d’impression 3D.

Finalement, près de la moitié reste sceptique par rapport au fait que les robots pourront remplacer les hommes pour des tâches intellectuelles comme la création de musique, l’écriture de livres ou le dessin.

Lire l’étude complète


Laisser un commentaire