Deux humanoïdes et des hommes à huis clos

Deux robots humanoïdes ont participé à des essais dans le cadre d’une étude scientifique destinée aux astronautes. Pendant trois semaines, ils ont partagé un espace de vie réduit avec huit scientifiques pour tester leur utilité dans les exercices physiques et mentaux à réaliser dans la vie quotidienne d’un astronaute.

Les deux robots en question étaient Flobi et NAO. Les scientifiques sont des chercheurs du laboratoire de cognition et robotique (CoR-Lab) de l’université de Bielefeld à Cologne (Allemagne). L’équipe souhaite étudier comment les systèmes artificiels peuvent assister les astronautes dans le maintien de leur forme, et si les conditions spatiales leur sont supportables.

humanoides_fr_SoziRob

Ces essais s’inscrivent dans le cadre du projet SoziRob, financé par l’agence spatiale allemande (DLR) et le Ministère fédéral de l’Economie et Technologie allemand.

L’expérience est plutôt concluante à en juger les commentaires du Dr. Franz Kummert : « Je suis fier des membres de ce projet – la façon dont ils ont surmonté les nombreux défis de cette si longue expérience et l’endurance de nos robots, ont été excellentes. »

humanoides_fr_SoziRob_nao_floby

Les huit scientifiques ont passé dix-huit jours encapsulés dans l’Institut de médecine aérospatiale du Centre Spatial Allemand (DLR).

NAO et Flobi étaient là pour les distraire mais aussi pour les faire travailler ! Flobi est une simple tête humanoïde développée au Cluster of Excellence on Cognitive Interaction Technology de l’université de Bielefeld. Il sait reproduire des réactions humaines grâce au mouvement de ses yeux, de ses lèvres et de ses sourcils. Flobi était chargé de la santé mentale des testeurs. Chaque jour, il leur faisait faire des jeux de mémoire et réagissait aux réponses de chacun grâce à ses capteurs de reconnaissance vocale et faciale.

NAO, quant à lui, était le responsable des exercices physiques. Il veillait à ce que les scientifiques fassent bien leur dose de sport quotidienne. Tous les jours pendant une heure, le petit humanoïde d’Aldebaran Robotics se transformait en moniteur cycliste et donnait les instructions à suivre pour réaliser des exercices sur un vélo de course.

humanoides_fr_SoziRob_nao

Au cas où Flobi ou NAO auraient flanché au cours des trois semaines, des remplaçants auraient pris le relais. Même pas besoin ! Les deux robots ont tenu la route comme des bêtes (artificielles…).

L’équipe de recherche avait mené entre février et mars, une étude préalable pour déterminer les bénéfices d’une présence artificielle au sein d’un groupe d’humains isolé de tout contact avec l’extérieur. Les participants avaient trouvé que s’entraîner avec des robots était plus personnel et donc plus efficace. Dr. Franz Kummert de conclure : « Cela nous conforte dans l’idée que les robots qui simulent des comportements seront plus facilement acceptés par la société. »


Laisser un commentaire

  1. LeNautilus

    Salutations, camarade ! Savais-tu qu'il faut écrire "huis clos" ? En fait, un "huis" est une porte ! ♥