DJI va ouvrir sa toute première arène de pilotage en Corée du Sud

arène de drones dji en corée

Forte de sa première place sur le podium des plus grands vendeurs de drones civils, le chinois DJI a décidé d’ouvrir une arène qui leur sera dédiée en Corée du Sud.

DJI ouvre sa première arène de drone

En 2015, symbole de sa pleine forme économique, le fabricant chinois ouvrait son premier magasin physique et très moderne dans sa ville natale de Shenzhen. Une boutique à l’image d’un groupe innovant opérant dans une industrie naissante et prometteuse : design minimaliste et mise en avant des produits façon apple store.

devanture du magasin DJI de shenzhen

Fort de sa première place, le DJI vient d’annoncer fièrement l’ouverture prochaine de la première arène de drones DJI, en Corée du Sud. Quatre mois plus tôt, le chinois ouvrait son premier magasin à l’étranger. Déjà en Corée du sud, le pays de la technologie et de l’électronique.

Située à Yongin à 40 km de Séoul, la Drone Arena devrait servir de lieu de rencontre et de partage pour les graines de pilotes. L’objectif ? Créer un lieu pour apprendre aux clients à piloter leurs engins tout en présentant les derniers produits de la marque. L’établissement de 1400 m² accueillera donc un circuit composé de portes lumineuses et sécurisé par des filets. Un téléviseur LCD sera mis à disposition des pilotes pour leur offrir une expérience d’immersion en First Person View (FPV). Une salle spéciale a évidemment été prévue pour assurer l’entretien et le rechargement des appareils.

Selon la marque « DJI se donne pour mission de rendre la technologie aérienne accessible et facile à apprendre pour tout le mode, la DJI Arena en est le parfait exemple » explique Moon Tae-Hyun, le patron de la branche coréenne du fabricant chinois. « Nous voulons mettre à disposition de nos clients un endroit sûr et divertissant pour qu’ils expérimentent nos technologies, qu’il s’agisse de novices comme de pilotes plus expérimentés« . Pour cela, le parcours lumineux sera amovible et donc adaptable aux besoins des clients en quête de challenge. L’idée étant également de fournir un espace de pilotage intérieur privilégié pour les adeptes qui ne pourraient pas attendre la fin de l’hiver pour faire voler leurs engins. Une initiative particulièrement bienvenue dans ce pays où l’hiver est particulièrement rigoureux.

Il devrait ouvrir au cours du mois d’août et sera ouvert à la réservation pour des groupes de pilotes ou de professionnels. L’entreprise a même créé tout récemment un programme spécial d’ateliers d’apprentissage intitulé « New Pilot Experience Program ».

DJI-Arena-Korea

L’essor des drones de loisirs

Le marché des drones est en pleine effervescence. Après avoir quitté les rangs de l’armée et de l’exploration scientifique, les engins volants autonomes sont arrivés avec fracas dans le commerce. Le marché américain est actuellement le plus important, et de loin, mais des études prévoient déjà que le marché chinois le dépasse dans quelques années. En 2015, l’impact économique de l’industrie des drones était évalué à plus de 5 milliards de dollars rien qu’aux Etats-Unis. D’autres études évaluent cet impact (civil et militaire confondus) à plus de 13 milliards de dollars d’ici 2024. Cette même étude de l’AUVS, estime que le nombre de drones vendus sera multiplié par quatre dans les 5 prochaines années.

the-drones-report-market-forecasts-regulatory-barriers-top-vendors-and-leading-commercial-applications (1)

Le constructeur chinois DJI est toujours donné grand gagnant de ce marché encore en pleine structuration. Il représenterait à lui seul la moitié des ventes de drones aux Etats-Unis. Le tableau ci-dessous offre une autre perspective, moins statistique mais néanmoins instructive. Elle a élaboré un classement des fabricants d’UAV selon d’autres critères : le nombre de requête Google, le nombre d’articles de presse mentionnant le nom de l’entreprise, et le nombre d’employés. Celle qui réalise le meilleure score dans chacune des trois catégories reçoit un score total de 100%. Ici, on peut voir que c’est le français Parrot qui atteint les 70% au premier trimestre 2016, contre les 63% de DJI. Cela ne veut pas dire que Parrot devance le chinois dans les ventes, mais l’information est toutefois précieuse et reflète l’accueil du public et des médias qui lui est réservé.

TOP20-Drone-Company-Ranking-Q1-2016V1.1-compr-1

A l’image de la Drone Arena, les initiatives pour rendre la discipline plus accessible ne manquent pas. Il existe désormais plusieurs associations organisant des courses de drones. Récemment, c’est la chaîne de sport américaine ESPN qui a acquis les droits de diffusion des Championnats du Monde de course, les Drone Worlds. Les courses en FPV sont de plus en plus prisées des pilotes qui y trouvent leur compte côté sensations fortes et un bon moyen d’améliorer leurs compétences tout en retirant des gains de plus en plus conséquents. Le vainqueur du World Drone Prix de Dubai est ainsi reparti avec pas moins de 250 000$ sur un montant total d’un million de dollars. La prochaine course majeure sera d’ailleurs organisée le quatre septembre prochain à Paris sur les Champs-élysées. Mais une autre association cette fois, la European Rotor Sports Association.

Et l’engouement pour le pilotage de loisirs est tel que les Etats-Unis ont vu le premier droneport sortir de terre.


Laisser un commentaire