Un drone capable de hacker des systèmes informatiques en vol

Un drone capable de hacker des systèmes informatiques en vol

Les drones ne représentent pas seulement un danger physique potentiel comme dans le cas de survol d’incendies mais peuvent aussi être utilisés pour des attaques informatiques. C’est le cas par exemple du dernier drone de l’entreprise Aerial Assault, un quadcoptère conçu spécialement pour effectuer des tests d’intrusion dans les systèmes informatiques.

L’appareil d’Aerial Assault est un quadcoptère capable de s’infiltrer à distance dans un système informatique en exploitant toute faille disponible. Il fonctionne grâce au micro-ordinateur Raspberry Pi. Le drone est capable, en vol, d’identifier des réseaux ou des connexions sans fil non-sécurisés et de s’y introduire. De plus, le drone fournit toutes les informations sur le réseau à son opérateur, notamment une localisation par GPS du réseau.

Le drone capable d'effectuer des tests d'intrusion en plein vol

Le drone a été présenté lors de la conférence DEFCON (un mot valise de Defense et Condition, qui désigne le niveau d’alerte militaire aux Etas-Unis) sur le hacking. Le drone est utilisé pour des tests d’intrusion, c’est à dire des attaques informatiques ayant pour objectif de signaler des failles dans les systèmes pour améliorer la sécurité. Le drone possède des outils automatisés lui permettant de franchir la plupart des défenses physiques, comme des barbelés ou tout simplement la hauteur d’un immeuble. Selon l’un de ses créateurs David Jordan, « il n’y a jamais eu drone avec ces capacités. »

Les quadcoptères devraient être disponibles à la vente d’ici quelques jours pour un prix unitaire de 2 500 $ (2 260 €). Le drone a été principalement conçu pour les chercheurs et les entreprises de sécurité.

Le drone lors de la DEFCON


Laisser un commentaire