Des drones pour surveiller de plus près les ouragans

Les drones semblent avoir une relation particulière à l’environnement. De jour en jour, on découvre des utilisations pour ces aéronefs télépilotés en vue d’améliorer notre compréhension de l’environnement ou pour améliorer la préservation de la biodiversité. Ainsi, récemment des drones ont été mis en place pour sauver des éléphants. C’est maintenant au tour des ouragans d’être sous la loupe.

Le drone Coyote, présenté la semaine dernière au Centre National américain sur les Ouragans, est un drone conçu pour être lancé au coeur d’un ouragan pour y recueillir des informations. Il mesure un mètre de long et possède une envergure d’un mètre quatre-vingt une fois ses ailes déployées. Il est capable de voler jusqu’à deux heures et, ne pesant que 3,2 kilogrammes, il suit naturellement les courants des vents, tout en pouvant être contrôlé à distance.

Joseph Cione et le drone Coyote

Le drone est équipé d’un GPS et de systèmes de mesure de la température, de la pression atmosphérique et de l’humidité. Le modèle présenté la semaine dernière est également capable de mesurer la température de la surface de l’océan, un facteur déterminant dans l’évolution d’une tempête. Selon le météorologue Joseph Cione, l’un des principaux testeurs du Coyote pour l’administration nationale océanographique et atmosphérique américaine, « ce drone est une révolution pour nous » Les prévisions actuelles sont basées sur les informations recueillies par des « chasseurs d’ouragans », des pilotes de P-3 volontaires pour voler au milieu de ces tempêtes. Malheureusement les informations recueillies le sont à plus d’un 1,5 km d’altitude, voire 3 km pour les dernières missions.

Malgré un coût relativement élevé pour un drone à usage unique (15 000 $ ou 13 600 €), le Coyote devrait permettre des meilleures prévisions concernant les ouragans. En effet, Joseph Cione a pu en faire voler à moins de 750 mètres du niveau de la mer et ce pour une durée relativement longue. S’il était déjà possible d’obtenir des informations à cette hauteur, la différence est « qu’au lieu d’avoir un instantané, vous avez un film entier ». Cela permettrait aux Etats-Unis, un pays où les ouragans sont fréquents, de ne pas être surpris par une évolution rapide d’une tempête.

Le drone à ouragan Coyote

Crédits photo : NOAA, Wikipédia


Laisser un commentaire