Dronestagram publie une infographie sur les drones

Le site Dronestragr.am publie aujourd’hui cette infographie résumant en 12 points l’état actuel du marché des drones en France et à l’étranger. On apprend par exemple que le ciel français est sur le podium des ciels les plus peuplés par les drones…

Saviez-vous par exemple qu’en France, 15 000 emplois seront créés dans les cinq ans à venir grâce à la filière « Drones » ? Plus bien sûr toutes les idées innovantes qui vont découler des capacités des aéronefs sans pilote, comme la photographie aérienne, la surveillance à distance, la publicité affichée dans les airs, et bien d’autres…

Drones : où en sommes-nous ?

  • En Australie, l’utilisation commerciale des drones nécessite une autorisation spécifique qu’un pilote peut facilement se procurer. En revanche, est autorisé l’usage d’UAV pour les domaines du sport, de l’éducation et du divertissement (plutôt large comme définition…)
  • Au Brésil, 9ème au classement fait par Dronestagram, utilise déjà des drones patrouilleurs pour surveiller ses frontières ou la Coupe du Monde. Il n’y a pas de réglementation spécifique qui interdisent l’usage civil des drones.
  • Au Canada, il est relativement facile d’obtenir une autorisation de vol pour un particulier qui possède un modèle inférieur à 35 kg, sans caméra embarquée et ne faisant pas de business avec son drone. Pour tous les autres cas de figure, il faut se procurer une licence de vol relativement chère.
  • En Grande-Bretagne, les petits véhicules aériens sans pilote pesant moins de 20 kg sont autoisés à voler avec un permis, mais le couloir de vol est limité. Dans les zones rurales, les autorisations de vol sont plus faciles à obtenir. En revanche, dès qu’on veut réaliser de la photo aérienne depuis un drone, ceci nécessite un permis spécifique.
  • En France, la réglementation est claire, et en particulier l’article D. 133-10 du code de l’aviation civile : un particulier n’est pas autorisé à réaliser des prises de vue aériennes sauf dérogation préfectorale. En ce qui concerne le pilotage de loisir, les drones sont logés à la même enseigne que les aéromodèles, c’est-à-dire, que le vol au-dessus d’une agglomération ou d’un rassemblement de personnes est interdit.

infographie_drones_france_monde_entier


Laisser un commentaire