DURUS le robot marcheur basse consommation !

DURUS the energy-efficient walking robot

Durant le Darpa Robotics Challenge, la plupart des robots évoluant en mode bipède, c’est-à-dire qui n’étaient pas équipés de roues pour se déplacer, possédaient tous une démarche mécanique. Cette démarche prouvait que l’inquiétude de beaucoup de ne plus pouvoir différencier robots et humains ne serait pas justifiée avant longtemps. Toutefois le robot DURUS de SRI Robotics possède une démarche à la fois plus naturelle et plus économe en énergie.

Lors du DRC, les organisateurs avaient installé un tapis roulant permettant de tester l’efficacité de la marche des robots présents ce jour là. Ça a été l’occasion pour SRI de tester leur robot DURUS. Celui-ci a été installé sur le tapis roulant pour tester l’efficacité de sa démarche. Le but était de le faire marcher le plus longtemps possible sur une seule batterie. En 2h35m43s, le robot a marché 2,05 kilomètres. Le trajet lui aura couté 350 watts d’énergie, lui donnant un coût moyen de 1,5. Ce qui représente 30 fois moins d’énergie que le robot ATLAS utilisé lors du DRC.

DURUS en marche mécanique

Pour Aaron Ames, directeur d’AMBER Lab, pour Advanced Mechanical Bipedal Experimental Robotics Lab, l’innovation du robot réside dans les avancées technologiques matérielles qu’il possède et les algorithmes qu’il utilise. L’équipe a cherché tous les endroits où un robot normal dépense de l’énergie de façon superflue et a optimisé chaque processus, chaque pièce, remplaçant par exemple les frottements de glissement par des frottements de roulement. Une fois chaque pièce améliorée, le robot est à 97 % plus efficace.

Le robot Durus économise son énergie en marchant

La plus grande innovation reste toutefois la démarche du robot. Chaque robot du DRC avait une façon d’avancer courbée, tentant de conserver le centre de gravité le plus stable possible, leur donnant une démarche complètement artificielle. Pour se rapprocher plus d’une démarche humaine, l’équipe a installé des contrôles de logiciel donnant au robot plus de confiance en lui et l’autorisant, comme un humain, à légèrement tomber en avant à chaque pas pour se rattraper en marchant. L’objectif de SRI est de créer un robot à bas prix capable de marcher pendant 8 heures. Selon Rick Mahoney, le but à long terme est de commercialiser un robot dont le prix se situerait, grâce à des volumes de production importants, aux alentours de 50 000$.

Crédits photo : IEEE Spectrum, SRI


Laisser un commentaire