Dyson investit dans un centre de recherche robotique

Dyson qui a longtemps tourné le dos aux aspirateurs robots et qui continuera de le faire pendant encore un petit moment, vient d’annoncer qu’il a investi près de 6 millions d’euros dans un centre de recherche robotique dans le très réputé Imperial College de Londres. Son objectif ? Développer des systèmes de vision pour les appareils robotisés afin qu’ils comprennent et s’adaptent mieux à leur environnement.

Dyson est un fabricant d’électroménager britannique devenue célèbre grâce à ses aspirateurs sans sac. La marque avait tenté en 2001 de fabriquer un robot aspirateur mais n’est jamais parvenue à rendre son prototype suffisamment léger et abordable en termes de prix. Dyson a toujours cru en la robotique mais veut rattraper son retard en fondant un laboratoire dédié à la robotique de service.

Cela fait déjà quelques années que l’entreprise participe à des travaux de recherche en collaboration avec les scientifiques de l’Imperial College. Ce sera d’ailleurs le professeur de l’Université Andrew Davison du département d’Informatique, qui dirigera ce laboratoire. Il sera en charge de développer la nouvelle génération de robots domestiques intelligents.

Pour le créateur de Dyson, Sir James Dyson, aucun doute que les robots effecturont les tâches pénibles aujourd’hui effectuées par l’homme : passer l’aspirateur, laver les vitres, nettoyer son four :

Ma génération pensait que le monde serait envahi de robots en 2014. Ils sont aujourd’hui dotés de capacités mécaniques et électroniques, mais ils manquent encore de compréhension. Une fois cette dernière maîtrisée, ils nous faciliteront la vie et conduiront à des nouvelles technologies inimaginables aujourd’hui.

Au mois de janvier, Dyson avait annoncé un investissement à hauteur de 250 millions d’euros afin de doubler la taille de son centre de recherche situé à Wiltshire et embaucher plus de 3000 ingénieurs. La société n’a jamais autant investi dans son développement depuis sa création dans les années 90.


Laisser un commentaire