ECA Robotics et Rostec en négociation pour l’assemblage de robots démineurs

Les négociations portent sur l’assemblage de robots téléguidés en Russie. ECA Robotics, société française basée dans le Var, produit des robots terrestres et aquatiques civils et militaires. Après le Kazakhstan, c’est au tour de Moscou de s’intéresser de près à la technologie robotique française.

Rostec est un consortium d’Etat, formé d’entreprises publiques russes, dans le but de promouvoir la politique d’Etat pour le développement et la modernisation de l’économie de ce pays. Automobile, aéronautique, défense et robotique sont au coeur des réflexions de ce groupe.

C’est dans ce sens que la corporation russe souhaite commencer un partenariat avec le constructeur français ECA Robotics, pour l’assemblage de véhicules sous-marins téléopérés, appelés aussi ROV. Ces appareils sont utilisés notamment dans la guerre
des mines et seront utilisés par la Marine militaire. Mais pas que…

humanoides_fr_eca_robotics_olister_

Bien que l’initiative provienne du Commandant en chef de la Marine militaire russe, des appareils comme l’Olister, semblent intéresser les compagnies pétrolières russes possédant des plateformes offshore. En effet Rosneft ou Gazprom ont besoin de déminer les zones au large de la côté nord russe, anciennement des zones de guerre.

Rostec via la société Loutch, supervisée par LLC Prominvest, aurait la capacité d’assembler ce type de robots. Ce projet fait suite à la volonté de la Russie de rattraper son retard dans le domaine de la robotique militaire.

Si l’accord de coopération industrielle est signé dès cet hiver comme prévu, ECA Robotics livrera en Russie les appareils en pièces détachées et ceux-ci seront assemblés et équipés avec du matériel russe.

La robotique française s’exporte bien puisqu’un peu plus tôt dans l’année, les sonars d’ECA Robotics ont fait partie d’une commande du Kazakhstan pour fourniture de deux dragueurs de mines russes.


Laisser un commentaire