Effectuer des recherches sur Internet grâce à un dessin

Une équipe de chercheurs de l’université de Queen Mary à Londres a décidé de créer la nouvelle génération de recherche par image sur Internet. Il ne s’agit plus ici de chercher des images à partir d’une photo similaire, mais d’effectuer une recherche sur Internet grâce à un dessin.

Le projet Sketch-a-Net, un jeu de mot sur le jouet pour enfant Etch-a-Sketch (Télécran en français) et Internet, est un projet reposant sur l’utilisation d’un réseau neuronal profond. L’intelligence artificielle fonctionne grâce à un algorithme qui apprend de chaque tâche effectuée. Le projet est relativement simple, puisqu’il s’agit de faire une recherche sur Internet à partir d’un dessin réalisé sur une tablette. Le programme mémorise le sens dans lequel les lignes ont été tracées et tente d’identifier le sujet à rechercher.

Les résultats sont concluants puisque le robot possède une justesse de réponse de 74,9 % contre 73,1 pour les participants humains. Dans le cadre de recherches portant sur la différenciation entre des dessins représentant des sujets similaires comme « une mouette », « un oiseau en vol » et « un pigeon » par exemple, Sketch-a-Net a réussi à trouver la réponse désirée 42,5 % du temps contre 24,8 pour les humains. Les chercheurs espèrent réussir à créer un programme capable de réellement effectuer les recherches. Ce projet pourrait également être utilisé par la police pour leurs portraits robots et pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre la perception visuelle humaine.

Selon l’un des auteurs de l’étude, Timothy Hospedales, « les dessins sont un domaine intéressant parce qu’ils existent depuis l’ère préhistorique à des fins de communication, et maintenant, avec la généralisation des écrans tactiles, ils redeviennent un moyen traditionnel de communication. »


Laisser un commentaire

  1. Mac

    “les dessins sont un domaine intéressant parce qu’ils existent depuis l’ère préhistorique à des fins de communication..." ça mon Coco rien n'est moins sûr. Les tracés pariétaux font l'objet de nombreuses interprétations dont aucune ne fait consensus et la théorie "communication" est encore moins avérée que les autres.