Elon Musk investit 9 millions d’euros dans la recherche sur les IA

Elon Musk invests 9 million euros in recherche on IA

Alors que plusieurs personnalités comme Bill Gates ou Steven Hawkins se sont inquiétées publiquement de savoir si le développement d’intelligences artificielles ne représente pas un risque, Elon Musk, le PDG de Tesla Motors et de SpaceX a investi 9 millions d’euros dans la recherche de solutions aux risques éventuels que pourraient constituer les IA.

En janvier, Elon Musk avait annoncé consacrer plus de 10 millions de dollars, environ 9 millions d’euros, à différents groupes de recherche pour évaluer et trouver des solutions aux risques qui pourraient apparaître avec le développement des intelligences artificielles. Le cinéma et la science-fiction a produit plusieurs scénarios catastrophes qui peuvent se révéler inquiétants alors que les intelligences artificielles font chaque jour des progrès. Elon Musk a donc décidé de ne pas se laisser effrayer et d’agir proactivement.

300 groupes de recherche ont donc pu présenter différents risques identifiés et le Future Of Life Institute, l’institut de la vie future, en a sélectionné 37 qui recevront une bourse pour conduire leurs recherches. Les boursiers sont très divers, allant de projets visant à inculquer des valeurs à une intelligence artificielle, à de la recherche pour déterminer à l’avance une erreur de la part d’une IA, en passant par un programme pour trouver une solution à une IA qui enfreint une loi. Seuls 7 millions de dollars ont été attribués, les quelques 4 millions restants seront attribués aux projets les plus prometteurs.

 

La recherche sur les IA doit être sécurisée

 

Selon Tom Dietterich, le président de l’association pour le progrès des intelligences artificielles, les débuts de la recherche sur les intelligences artificielles se concentraient sur les « connus connus », en utilisant par exemple les échecs ou des jeux de constructions. Dans ces cas-là, le monde entier de l’IA était connu. A partir des années 80, la recherche s’est intéressée aux « connus inconnus », en utilisant des probabilités et en quantifiant les possibilités d’univers alternatifs possibles. Le FLI (Future Of Life Institute) lance maintenant la recherche sur les « inconnus inconnus ». C’est-à-dire être capable de prévoir comment une IA réagira dans un univers dans lequel tous les paramètres ne sont pas connus ou face à des situations auxquelles les développeurs n’avaient pas pensées.

Bien que quelques-uns de ces projets semblent superflus ou même un peu niais, ils permettront de développer les intelligences artificielles sans craindre les apocalypses promises par la littérature et le cinéma depuis des années.


Laisser un commentaire