EMIEW3, la dernière version du robot d’accueil d’Hitachi

EMIEW troisième du nom a été lancé le 8 avril et devrait très bientôt entamer ses premiers tests en situation réelle. Les robots d’Aldebaran (désormais officiellement appelé SoftBank Robotics Europe) comptent désormais un sérieux concurrent.

L’entreprise d’électronique japonaise, fondée en 1910, mise depuis quelques années sur le business de l’innovation sociale, dans les systèmes d’énergie et de télécommunications, la machinerie et l’automation… EMIEW3 arrive donc aux carrefours des activités du groupe, liant le social, l’électronique et l’automation.

Plus intelligent, plus fonctionnel et plus mobile, voilà en trois mots ce qui caractérise le dernier modèle d’EMIEW. EMIEW 3 succède donc naturellement à EMIEW1 (2005), un robot beaucoup moins adroit avec seulement 6 degrés de liberté, pour 1m30 et 70kg, celui-ci se déplaçait sur deux roues à la vitesse de 6 km/h. Et à EMIEW 2 (2007), un prototype de la version actuelle, qui possédait déjà 19 degrés de libertés de plus. Et le petit dernier, avec ses 90 centimètres de haut et 15 kg, il peut se déplacer, toujours avec des petites roues à la vitesse de 6 km/h, contre à peine 3km/h pour Pepper et compte. Les progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle ont permis de sublimer les capacités de troisième modèle, qui remplit les mêmes fonctions que son prédécesseur mais avec plus d’adresse.

Sa mission ? Apporter ses conseils avisés aux touristes égarés et aux clients désemparés. Le robot a été conçu pour guider et conseiller les clients, grâce à sa mobilité autonome et son système de reconnaissance vocale. Il passe constamment le web au peigne-fin en quête de nouveaux objets que ses caméras oculaires pourraient identifier. Et c’est là que les progrès en machine learning des dernières années apportent leur grain de sel. EMIEW 3 se révèle bien meilleur que ses prédécesseurs pour la reconnaissance vocale et visuelle et les réponses à y apporter. Il est ainsi capable d’identifier que telle personne est « dans le besoin » et requiert ses services. Et bonus, il est même capable de se relever tout seul en cas de chute.

EMIEW 3 devrait très bientôt démarrer ses phases de tests (Proof of Concept) en situation réelle. Hitachi développe également d’autres projets de robotique. Elle travaille également sur un double-bras robotisé mobile pour révolutionner la logistique, et sur un véhicule autonome.


Laisser un commentaire