Et la super pile du futur fut

Une des limites sur lesquelles butent encore les fabricants de robots et d’électronique en général est l’autonomie de leurs appareils. Des chercheurs d’une université américaine ont peut être trouvé la solution, un peu par hasard.

Charger un téléphone en 30 secondes serait possible d’après la découverte de ces deux chercheurs de l’université de Californie (Los Angeles). Ils ont créé par hasard une pile super-puissante à partir de graphène.

Le graphène est un matériau très résistant que l’on retrouve sous forme de graphite dans les mines de crayons à papier. Découvert en 2004 par Andre Geim et Konstantin Novoselov, c’est jusqu’à ce jour le meilleur conducteur électrique.

Richard Kaner et Maher El-Kady cherchaient un nouveau procédé de fabrication du graphène lorsqu’ils ont créé par hasard cette nouvelle super pile : flexible, ultra puissante et biodégradable. Elle pourrait être la remplaçante des batteries pour appareils électroniques et bien entendu, les robots et les drones.

Ce super condensateur combine les avantages de la pile classique et du condensateur, en chargeant 100 à 1000 fois plus rapidement et avec plus de puissance que les piles ordinaires.

Dans la vidéo ci-dessous, les chercheurs expliquent leur découverte :

L’avantage pour cette pile c’est que le graphène est composé de carbone, un élément naturel totalement biodégradable, donc recyclable, contrairement aux piles classiques.


Laisser un commentaire