L’ETH Zurich a battu un record d’endurance de vol

L'ETH de Zurich a battu un record d'endurance de vol

L’un des reproches les plus courants fait aux drones concerne leur autonomie de vol. La plupart ont du mal à dépasser l’heure de vol. A moins de prendre en compte le dernier drone de l’ETH de Zurich. Cette aile volante vient, deux semaines après son premier vol de 24h, de battre le record du plus long vol continu dans sa catégorie.

AtlantikSolar est un drone développé par des chercheurs de l’ETH Zurich. Il mesure 5,6 mètres d’envergure pour 6,3 kilogrammes. Il est entièrement conçu en fibres de carbone et kevlar et est alimenté par 1,4 mètres carrés de panneaux solaires. Le projet a été développé pour créer le premier drone à traverser l’Atlantique, sur les pas de Charles Lindbergh.

AtlantikSolar en vol

Le dernier vol d’essai a été plus que concluant. L’AtlantikSolar a parcouru un total de 2 316 kilomètres en 81 heures et trente minutes, soit quatre jours et trois nuits. Cette démonstration lui a permis de battre le record du plus long vol continu pour les aéronefs de moins de 50kg. Il a également battu le record de vol continu le plus long pour un aéronef basse altitude longue endurance, détenu jusque là par le drone SoLong d’AC Propulsion, de 13 kg qui avait volé pendant 48 heures.

Le drone de l’ETH s’est également placé en haut du classement sur trois autres records. Il détient maintenant le record du deuxième vol d’aéronef télépiloté le plus long, après Airbus avec son drone Zephyr 7. Il se place troisième dans les records de vol pour les drones alimentés par l’énergie solaire, derrière le Zephyr 7 d’Airbus et le drone Solar Impulse 2. Enfin, il détient la cinquième place pour le vol le plus long jamais réalisé par un aéronef tous types confondus.

Une aile du drone de l'ETH

Le drone a décollé à 9:32 le 14 juillet et a atterri le 17 juillet à 18h56 avec des batteries pleines. Ses batteries lui auraient techniquement permis de continuer à voler. Ce test a fourni des informations extrêmement utiles sur les performances de vol. Le drone consomme en moyenne entre 35 et 46W et est capable de charger ses batteries entre le lever du soleil et 13:05, c’est-à-dire avant même que le soleil soit au zénith. Enfin, à la fin de chaque nuit de vol, à 7:45, les batteries du drone étaient encore chargées à 35 % ce qui indique une marge de manoeuvre pour des vols dans des conditions climatiques plus difficiles comme un temps nuageux ou une longue nuit.

L’équipe travaille maintenant sur le prochain vol, prévu pour cette année au dessus de la forêt vierge brésilienne. Durant cette équipée, le drone portera en plus des caméras optiques et infrarouges ainsi que des capteurs atmosphériques. Le vol est prévu pour durer plus de 12 heures couvrant 400 kilomètres.

AtlantikSolar au-dessus de montagnes

L'équipe de développement d'AtlantikSolar

Crédits photo : ETH Zurich


Laisser un commentaire