Etudier l’évolution grâce à des robots

Etudier l'évolution grâce à des robots

Les roboticiens s’inspirent de la nature pour créer des robots plus efficaces, moins coûteux et plus économes en énergie. Mais en recréant les schémas présents dans la nature, les chercheurs peuvent utiliser les robots pour mieux comprendre les mécanismes présents chez les animaux ou les insectes. Et certains vont jusqu’à créer des robots uniquement pour pouvoir analyser un processus naturel.

C’est la cas de chercheurs de l’université de Cambridge, au Royaume-Uni. L’étude avait pour but d’étudier l’évolution biologique et le fonctionnement de la transmission de gènes. Pour cela, l’équipe a conçu un robot « mère » capable de créer des enfants à partir de blocs mécaniques puis de choisir les meilleurs gènes pour créer la génération suivante. Les résultats sont concluants; les robots sont capables d’évoluer comme tout être vivant. En choisissant les meilleurs traits, le robot « mère » a pu mettre au point des générations plus adaptées aux tâches prescrites.

Lors de chaque changement de génération, le robot « mère » considérait le génome des robots « enfants », pour sélectionner les meilleurs gènes pour la génération suivante. Les génomes mutaient et se mélangeaient en supprimant ou en mixant les gènes les plus appropriés. Selon le responsable de l’étude Fumiya Iida, « la sélection naturelle est concrètement : reproduction, évaluation, reproduction, évaluation et ainsi de suite. C’est essentiellement ce que fait ce robot. Nous pouvons en fait observer l’amélioration et la diversification de l’espèce.

Les robots "enfants" de l'étude

L’étude consistait à faire avancer des robots le plus loin possible en un temps donné. Les résultats ont prouvé que les robots « enfants » ont transmis leurs meilleurs gènes, créant une dernière génération capable d’effectuer la même tâche que la première génération en moitié moins de temps. Pour ce faire, les compétences des meilleurs robots étaient gardées tandis que celles des perdants étaient supprimées. Chaque « enfant » était construit en 10 minutes par le robot « mère », selon 5 règles qui définissaient sa forme, sa construction et ses commandes moteurs.

Selon les chercheurs, cette étude nous permettrait de trouver des réponses à comment les humains en sont arrivés là. Selon Fumiya Iida, « l’une des plus grandes questions en biologie est de savoir comment l’intelligence est apparue. Nous utilisons la robotique pour nous intéresser à ce mystère. » Cette étude pourrait permettre la conception de robots capables de s’améliorer d’eux-même sans intervention humaine, bien que cela ne soit pas, selon M. Iida, pour demain.


Laisser un commentaire