Facebook intéressé par les drones de Titan Aerospace

Facebook, le réseau aux 757 millions d’utilisateurs actifs par jour dans le monde, serait intéressé par le rachat de la société Titan Aerospace, fabricant de drones à énergie solaire capables de voler pendant cinq ans sans le besoin de revenir au sol pour se recharger. D’après le site TechCrunch, la transaction avoisinerait les 60 millions de dollars. Que recherche Facebook avec une telle acquisition ?

On savait que Google avait la ferme intention d’entrer de plein pied dans la robotique. Avec le rachat d’une dizaine de startups spécialisées dans l’intelligence artificielle et la fabrication de robots, Google a montré quels seront les enjeux à venir et les futurs business à conquérir. Tandis que Google semble vouloir fabriquer des robots pour l’industrie et utiliser les drones pour produire de l’énergie, Facebook a une toute autre idée derrière la tête.

Facebook intéressé par les drones de Titan Aerospace

Facebook est l’un des principaux acteurs du programme planétaire Internet.org. Ce programme a vocation à favoriser l’accès Internet aux 5 milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas encore accès à ce réseau. Facebook s’intéresse donc aux drones de Titan Aerospace car ces engins opérant à très haute altitude pourraient bien être la solution pour apporter la couverture réseau aux populations reculées, et en particulier en Afrique.

Facebook commencerait par en fabriquer 11.000 sur le modèle du Solara 60. Ce système aérien sans pilote (UAS) développé par Titan Aerospace depuis l’année dernière, a les mêmes capacités qu’un satellite atmosphérique, tout en étant plus polyvalent et meilleur marché. D’ailleurs, Titan Aerospace tient à l’appellation « satellite » plutôt que « drone », car son idée est de positionner ses systèmes au-dessus de l’espace aérien de la FAA (organisme de régulation de l’espace aérien américain), afin de s’acquitter des problèmes et des retards de la création de la réglementation spécifique aux drones tant attendue aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Le Solara 60 peut évoluer la nuit en utilisant la puissance de ses batteries internes, puis quand le soleil se lève, il peut stocker suffisamment d’énergie pour monter à 20 kilomètres d’altitude et rester là haut pendant cinq ans. De là, il serait le parfait relais Internet pour des millions de populations.

Le Solara 60 peut être utilisé pour des missions de prévisions météo, d’imagerie satellite, de reprise après sinistre ou bien évidemment pour les télécommunications. Cette solution de drones de télécommunication n’est pas nouvelle, des entreprises du secteur de la défense comme Boeing s’y intéressent de près. D’après le cabinet Info Market Group, le marché des drones pour les télécommunications pourrait représenter jusqu’à 1100 milliards de dollars dans les années à venir.

drone Solara 50 de Titan Aerospace

satellite Solara 50 de Titan Aerospace

Titan Aerospace est une entreprise privée dont les laboratoires de recherche et développement son basés dans l’état du Nouveau-Mexique (Etats-Unis). La société créée en 2012 par Max Yaney a fait une levée de fonds en octobre 2013 d’un montant non communiqué. Le PDG actuel de la société est Vern Raburn, fondateur et PDG de Eclipse Aviation.

L’acquisition de Titan Aerospace est sans doute une stratégie de la part du projet Internet.org et de Facebook pour contrer le projet Loon de Google. Ce dernier entend utiliser des ballons atmosphériques comme relais de communication.


Laisser un commentaire