Facebook lance son assistant personnel

Facebook lance son assistant personnel

Les assistants personnels virtuels, encore tâtonnant il y a quelques années, deviennent meilleurs de jour en jour et s’implantent de plus en plus dans notre société. Depuis Siri d’Apple jusqu’à Google Now d’Alphabet, en passant par Cortana de Microsoft, la plupart des entreprises ont compris l’intérêt de proposer un assistant à ses clients, qui permet de centraliser le passage des données et donc de s’assurer que l’utilisateur reste fidèle. C’est maintenant au tour de Facebook de dévoiler son assistant personnel.

M est l’assistant virtuel de Facebook, qui est disponible au sein de l’application Messenger, une application permettant de consulter ses messages Facebook sur un smartphone. Toutefois, M n’est pas un simple assistant virtuel. Pour David Marcus, le vice-président des produits de messagerie chez Facebook, les utilisateurs devraient se rendre compte rapidement que M peut faire bien plus que les autres assistants disponibles. « C’est parce qu’en plus d’utiliser une intelligence artificielle pour effectuer ses tâches, M est contrôlé par des personnes réelles. »

M le nouvel assistant personnel

M est un hybride entre les assistants entièrement virtuels comme Siri, Google Now ou Cortana, et les assistants virtuels humains, c’est-à-dire où des employés humains répondent aux utilisateurs via des messages écrits, comme les startup Magic ou Operator. Le service M de Facebook, lui, utilise en partie une IA et des employés humains, surnommés les entraîneurs M qui s’assurent que toute requête soit traitée. Le système est simple, puisqu’il suffit à l’utilisateur d’appuyer sur un bouton dans l’application Messenger afin d’envoyer un message à M de la même façon qu’il écrirait à n’importe qui. M décodera le langage naturel, posera les questions nécessaires à sa compréhension de la tâche demandée puis l’effectuera. L’utilisateur ne saura pas s’il a dialogué avec un humain ou un ordinateur.

Pour l’instant, M n’a pas accès aux informations que Facebook a recueillies. Toutes les suggestions et propositions que le service fera à l’utilisateur seront basées sur les réponses que celui-ci aura faites à M et sur les précédentes conversations entre M et l’utilisateur. Selon David Marcus, cela pourrait changer « avec l’accord approprié de l’utilisateur ». Le système est en test au sein de Facebook depuis quelques semaines et y a rencontré un franc succès. Sa fonction la plus populaire reste sa capacité à appeler à votre place une entreprise pour vous épargner le temps d’attente et les messages automatiques.

Un assistant mi-humain mi-machine

Bien sûr, dans ce cas particulier, c’est un opérateur humain qui passe le coup de téléphone pour l’utilisateur. Toutefois, selon David Marcus, « M apprend du comportement humain. » Le système sera éventuellement assez intelligent un jour pour être capable d’effectuer ce genre de tâches seul. Pour l’instant, il a encore besoin de ses entraîneurs. Facebook espère pouvoir utiliser son assistant dans le secteur commercial. Ainsi, en analysant les demandes les plus courantes faites à l’assistant, Facebook pourra proposer des optimisations aux entreprises. L’exemple de David Marcus est celui des fournisseurs d’abonnement télévisé. « Si, par exemple, beaucoup d’appels ont été délégués à M par des utilisateurs, c’est un signe plutôt clair que les clients aimeraient avoir une meilleure façon d’interagir avec l’entreprise et que peut-être ils devraient être présents directement sur Messenger. »


Laisser un commentaire