Abonnement H+ Magazine
Commander H+ Magazine

Giraff, le robot européen qui prend soin des personnes âgées

Le-robot-assitant-Giraff

Une équipe scientifique financée par l’Union Européenne a conçu GiraffPlus, un système d’aide à la personne qui comprend un robot personnel, destiné à prendre soin des personnes âgées chez elles. Combinant robotique et domotique le système devrait être commercialisé d’ici la fin 2015. Il est testé pour le moment dans six foyers européens. Il y a même une mamie italienne qui tient un blog sur son Giraff qu’elle a rebaptisé Mr. Robbin.

Giraff fait partie d’un projet plus large, englobant un dispositif connecté pour aider les personnes âgées à mener une vie plus indépendante avec moins de risques. Ce projet financé par la Communauté Européenne à hauteur de 3 millions d’euros s’appelle GiraffPlus. Il n’est pas à confondre avec cet autre projet de robot de téléprésence européen. Il consiste en un réseau de capteurs placés à divers endroits de la maison afin de surveiller l’état de santé des personnes âgées et leurs activités. Ce réseau intelligent peut détecter des visages, mesurer des données comme la pression artérielle, la température corporelle ou le poids, ou permettre d’interagir par la voix avec une personne à distance.

Robot-mobile-européen-Giraff

Toutes les données collectées par le système sont ensuite envoyées et traitées par une unité centrale pour suivre l’activité du patient, son état de santé et même son bien-être : par exemple il sera capable de comprendre si la personne est fatiguée et lui conseiller d’aller se reposer. Le système intelligent est capable de déclencher des alertes ou des rappels à son utilisateur ou bien à la famille ou aux aides soignants.

Le dispositif GiraffPlus est complété par un robot mobile sur roues mesurant la taille d’un humain. Le Giraff est connecté à Internet et peut être contrôlé à distance. Un système intégré de visioconférence permet à la personne âgée de bénéficier de la téléprésence chez elle. C’est l’assurance pour son utilisateur de rester en contact avec sa famille ou son médecin. Inversement, la famille sait qu’elle peut se connecter au Giraff et l’utiliser pour vérifier que la personne âgée se porte bien. Pour le médecin, c’est un bon moyen de faire une consultation sans besoin de se déplacer chez la personne, simplement en prenant le contrôle du robot.

Robotique-et-domotique-chez-les-personnes-agees

Giraff se déplace dans n’importe quelle direction, même à l’envers, à l’aide de roues propulsées par des moteurs situés sous sa base. Il se base sur des capteurs Kinect pour détecter les obstacles (murs, tapis, personnes…).

Le système GiraffPlus sera commercialisé sur la base d’un forfait initial et d’un abonnement mensuel. Ses concepteurs estiment estime que le service pourra concurrencer les services de soins à temps plein traditionnels, qui sont de plus en plus coûteux. Avec GiraffPlus, l’UE souhaite étudier de quelle manière les robots et d’autres dispositifs peuvent aider les personnes âgées à mener une vie plus indépendante avec moins de risques. Selon les estimations, le marché des robots et des dispositifs d’assistance aux personnes âgées devrait représenter 13 milliards d’euros dans l’UE d’ici à 2016.

Une mamie italienne de 94 ans utilise Giraff

Les gens se demandent pourquoi je n’habite pas chez ma fille, mais elle a aussi des petits-enfants et beaucoup de nouvelles responsabilités. Avec ce précieux assistant, que j’appelle “Robin”, je suis moins inquiète pour l’avenir, et mes enfants et petits-enfants sont rassurés.

explique Lea Mina Ralli, 94 ans, ou «nonna» Lea, comme on dit en Italie. Elle utilise le système GiraffPlus depuis 5 mois et parle volontiers de “M. Robin” sur son blog (en italien).

Cette mamie fait partie des six personnes âgées qui ont été choisies pour tester le dispositif GiraffPlus chez elles. Parmi elles, deux habitent en Espagne, deux en Suède et deux en Italie. GiraffPlus sera présent dans 15 foyers d’ici à la fin de 2014, on peut lire dans le communiqué publié hier par l’UE.

Le consortium GiraffPlus associe des partenaires publics et privés d’Italie, du Portugal, de Slovénie, d’Espagne, de Suède et du Royaume-Uni.

Site officiel du projet GiraffPlus


Laisser un commentaire