La Google Car plus prudente en présence d’enfants

Google-car-enfants

Pour Google, tout est prétexte à doter sa voiture autonome de nouvelles capacités. La firme de Mountain View a profité des fêtes d’Halloween pour « enseigner » la Google Car à reconnaître dans la rue des enfants déguisés pour l’occasion.

L’idée est moins saugrenue qu’il n’y paraît… Étant donné que les enfants ont tendance à avoir des comportements plus imprévisibles que les adultes, la voiture de Google est déjà programmée pour être plus prudente lorsqu’elle détecte des enfants autour d’elle. Mais dans un post sur Google+ publié sur le compte Google Self-Driving Car Project, l’américain explique qu’il a stationné une Google Car sur un parking et a demandé aux familles et aux enfants de passer devant la voiture, habillés de leur plus beau costume d’Halloween. Ainsi les capteurs et le logiciel ont pu recueillir et traiter de nouvelles images et comportements d’enfants afin de mieux reconnaître à l’avenir, les petits super-héros, princesses et autres squelettes déambulant dans les rues.

Dorénavant, lorsqu’une Google Car reconnaît se trouver en présence d’un enfant déguisé en quel que costume que ce soit, le logiciel comprendra que l’enfant peut se comporter de manière imprudente et redoublera d’attention, à la manière d’un automobiliste humain.

De plus en plus, Google soumet ses voitures à des situations comme celle-ci. Une équipe dédiée aux situations imprévisibles a été créée afin que la voiture puisse apprendre à assurer en toute circonstance, y compris dans les cas les plus exceptionnels et imprévus. Comme pour la DeLorean autonome de la Stanford University, il est rassurant de constater que les entreprises ont à coeur de tester leurs voitures autonomes dans toutes les situations possibles et imaginables. Rappelons que des voitures autonomes circulent déjà sur les routes aux Etats-Unis.


Laisser un commentaire

  1. Proxy33

    Article intéressant, mais qui à mon sens, aurait dû plus se pencher sur la façon dont l'algorithme des Google car réagit.
    ---- Pour ne rien vous cacher, les voitures totalement autonomes me posent un réel problème d'éthique, qui est lié à la réaction de leur algorithme.
    Imaginons que deux piétons se trouvent sur la trajectoire d'une de ces voitures, et que ce véhicule ne puisse en éviter qu'un seul, comment va réagir l'algorithme, quels seront ses critères de choix ?

    ---Je pousse mon raisonnement:
    On peut imaginer que dans un futur proche, une voiture autonome pourra réaliser instantanément des reconnaissances faciales et avoir un accès direct au compte bancaire, médical, et situation familiale des personnes se trouvant à proximité.
    Si l'on reprend l'exemple de nos deux piétons, voyons comment l'algorithme pourra introduire des données (data) qui influenceront sa prise de décision.
    --- Le véhicule autonome de chez Google (c'est un exemple) a détecté que la première personne est d'origine étrangère, au chômage, et que son compte bancaire est dans le rouge.
    Notre second piéton est au contraire, un Français de pure souche, blindé de fric, travaillant chez Google.
    A votre avis, quel piéton la Google car va-t-elle éviter ?
    Ce n'est bien évidemment qu'un exemple totalement imaginaire dont le seul but est de pointer du doigt de possibles dérives.
    --- Je voudrais pour terminer, aborder un autre point qui me semble important, celui du sacrifice de soi.
    Reprenant l'exemple des deux piétons, en tant qu'être humain au volant de notre voiture, nous pouvons à tout moment prendre la décision de nous sacrifier, en essayant de les sauver tous les deux, mais aussi de nous préparer à cette éventualité. Comment réagira le véhicule autonome s'il doit choisir entre sauver les piétons ou les passagers ? Les constructeurs proposeront-ils un bouton ON/OFF "je suis un héros".