Google et Johnson & Johnson : vers un robot chirurgien bon marché

En signant un accord de partenariat avec l’entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson, Google fait un grand pas vers sa lente mais certaine immiscion dans nos vies privées.

D’abord nos recherches sur Internet et donc nos centres d’intérêt, puis nos maisons avec le rachat de Nest l’an dernier… Prochainement nos voitures grâce aux voitures autonomes Google pour finalement arriver, dans un futur non lointain, à ce qui nous est le plus cher : nos propres vies. Google vient de rajouter une pierre à son édifice après avoir lié un partenariat avec une des filiales du géant américain de la pharmaceutique Johnson & Johnson : Ethicon.

Après avoir racheté des pépites du secteur de la robotique, Google voudrait bien mettre à profit ses acquisitions au service de la santé et plus particulièrement de la chirurgie assistée par robot. Les deux entreprises vont collaborarer afin d’apporter « leurs capacités, leur propriété intellectuelle et leur expertise à la création d’une plateforme d’assistance chirurgicale robotisée innovante » selon les déclarations d’Ethicon.

La chirurgie assitée par robot permet aux chirurgiens d’opérer des patients à distance en utilisant des caméras et le contrôle des machines. Ces opérations de télé-médecine restent une option coûteuse pratiquée principalement en Europe Occidentale et en Amérique du Nord. Ce marché est dominé par l’entreprise californienne Intuitive Surgical, fabricant du célèbre robot Da Vinci.

Humanoides_Blog_da_vinci_robot_medical_assistant_4

Selon Gary Pruden, PDG de Johnson & Johson, le futur de la robotique ne ressemblera pas au robot Da Vinci. Dans le futur, le robot ne sera pas simplement une extension des mains et des yeux du chirugien, mais sera également un « outil fournissant des informations utiles pour améliorer la qualité des soins et les résultats pour les patients ».

Le coût des robots chirugiens actuels est prohibitif (1,5 millions de dollars pour le Da Vinci…). Google et Ethicon souhaitent produire un système moins cher, qui ne fera pas le travail à leur place, mais qui leur fournira des données en temps-réel pour pratiquer une chirurgie plus précise, moins invasive. Par ce partenariat, les deux américains espèrent également produire un robot suffisament bon marché pour pouvoir rentrer dans les marchés émergents asiatiques et africains.

Google apportera ses connaissances de la data et des technologies d’analyse visuelle en temps réel, Ethicon son expertise en instrumentation chirurgicale.

Aucune information chiffrée n’a été communiquée. Ce partenariat sera officiellement scellé dans le courant du second trimestre 2015.


Laisser un commentaire