Google rachète Boston Dynamics

Le géant du web Google vient de racheter Boston Dynamics, un autre géant, dans la robotique militaire. Créateur des robots les plus avancés au monde, dont l’Atlas, qui participera prochainement à la grande compétition de la DARPA.

Google vient d’annoncer vendredi le rachat de la société Boston Dynamics, société privée américaine située à Waltham dans le Massachusetts (États-Unis) créée en 1992 par Dr. Marc Raibert, ingénieur du MIT de Boston. Google montre à nouveau sa détermination à vouloir s’ancrer dans le secteur de la robotique. Après les sept startups robotiques rachetées ces six derniers, et le placement d’Andy Rubin à la tête de l’équipe robots, Google frappe un grand coup et nous surprend encore une fois.

Boston Dynamics a développé plusieurs robots devenus célèbres comme le BigDog, ce robot quadrupède mulet conçu à partir de 2005 pour aider les soldats à transporter du matériel militaire, fabriqué pour le compte de la DARPA, l’agence pour la recherche militaire américaine. Puis il y a le robot le plus rapide du monde, le robot guépard Cheetah, ou encore l’Atlas qui deviendra peut-être le robot humanoïde le plus polyvalent. Boston Dynamics a également travaillé par le passé sur le projet du robot chien Aibo de Sony.

Google a donné peu de précisions sur ce rachat (pas question de parler gros sous), à part qu’il ne compte pas développer une branche robotique dédiée au militaire. Il honorera néanmoins les projets en cours passés avec le Department of Defense américain.

En rachetant Boston Dynamics et son expertise en robotique, Google montre encore un peu plus, que ses robots seront des plateformes mobiles, autonomes et tout-terrain.

Dr Marc Raibert, a commenté ce rachat :

Je suis fasciné par la facilité qu’ont Andy et Google à penser en grand, en très grand, avec les ressources pour parvenir à les mettre en oeuvre.

Et Andy Rubin de s’exciter sur son compte Twitter :

L’avenir s’annonce fantastique !


Laisser un commentaire

  1. Frédéric

    Tous ces rachats de Google finissent par devenir très inquiétant, même si j'admire fondamentalement leur stratégie de diversification et plus généralement leur stratégie de développement. Où va donc s'arrêter cette multinationale ?